CORRUPTION: AUX GRANDS MAUX, LES GRANDS MOYENS

CORRUPTION: AUX GRANDS MAUX, LES GRANDS MOYENS

334
0
PARTAGER

Faisant suite aux messages réclamant la fin de l’impunité pour les délits de corruption au cours des récentes manifestations, une réforme vient d’être adoptée par le conseil des ministres allant dans le sens du renforcement du cadre juridique de cette instance. Sa Majesté le Roi, qui a tenu à recevoir récemment le  président de cette instance, Abdeslam Aboudrar, a donné ses instructions au gouvernement pour que celle-ci soit en effet dotée de prérogatives plus larges avec un renforcement de ses modes de fonctionnement notamment en lui conférant les compétences d’auto-saisine pour tous les cas de corruption et de prévarication avérés. Ces mesures, devraient permettre à l’ICPC de disposer des mécanismes juridiques afin qu’elle puisse mener sa mission à bien tout en veillant à la cohérence institutionnelle de son travail.

Cette batterie de mesure va dans le droit fil des demandes exprimées par cette instance afin de répondre au mieux aux attentes des citoyens en la matière face à une épidémie qui donne du pays une très mauvaise image à l’international et qui nuit à la bonne marche de l’économie et la société. L’autre requête formulée par l’ICPC c’est le renforcement du droit d’accès à l’information de cette dernière auprès de l’ensemble des administrations , collectivités locales et des entreprises publiques de même que l’audit, l’enquête et l’investigation sur les actes de corruption révélés et enfin la saisine directe du parquet.

Inutile de rappeler ici qu’en plus de ces différentes mesures et pour que son activité soit entourée des meilleurs règles d’efficacité et de crédibilité, l’Instance Centrale de Prévention de la Corruption doit jouir d’une indépendance totale pour mener à bien sa mission à l’abri de toute influence de même qu’elle doit être dotée de ressources matérielles et de personnels spécialisés nécessaires avec une formation appropriée.

Ce renforcement des prérogatives de cette instance qui tournait en rond jusqu’à présent vient à point nommé pour ouvrir la voie à une réelle lutte acharnée contre ce fléau qui a fini par entrer dans les mœurs de tous les marocains sans distinction. Car comme le veut l’expression : que celui qui n’a jamais été corrupteur ou corrompu lève la main.

 

Jalil Nouri pour www.actu-maroc.com _________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires