CORRUPTION: AUX GRANDS MAUX, LES GRANDS MOYENS

CORRUPTION: AUX GRANDS MAUX, LES GRANDS MOYENS

327
0
PARTAGER

Le Maroc n’échappe pas à la règle, loin s’en faut au vu de son classement avancé parmi les pays les  plus exposés à cette pratique, mais son originalité par rapport à d’autres pays, c’est qu’il a mis en place un organisme dédié à la prévention et la lutte contre la corruption. En effet, l’Instance Centrale pour la Prévention de la Corruption( ICPC) qui n’a que quelques mois d’existence, a surfé sur les récentes manifestations qui demandaient des réformes dont des mesures radicales pour mettre fin à la corruption, l’impunité et le détournement des deniers publics. A l’heure où le pays s’apprête à connaître des réformes de nouvelle génération, on estime au sein de l’ICPC que le temps est largement venu, conjoncture oblige en plus, de passer à l’acte et de traduire concrètement la volonté affichée de combattre ce fléau en donnant des signaux forts sur l’engagement du pays à lutter contre la corruption et les personnes corrompues. A cet effet, cette instance vient de révéler un projet d’urgence axé sur 6 axes qui donnent la priorité aux aspects juridique et institutionnel. En résumé, il s’agit de durcir les sanctions envers les fraudeurs et d’instaurer des boucliers juridiques pour protéger les victimes, les témoins et les dénonciateurs d’actes de corruption. A celà s’ajoute également une panoplie de textes pour la révision des lois concernant la déclaration des revenus, la création d’une juridiction spéciale dans la lutte contre la corruption, l’activation du rôle de la Haute Cour pour juger les ministres et les hauts responsables pénalement reconnus coupables de dépassements lors de l’exercice de leurs fonctions. L’ICPC recommande par ailleurs le renforcement du rôle de contrôle du parlement et la redéfinition des attributions des instances de contrôle financier et administratif ainsi que la mise en œuvre de procédures claires et efficaces en matière d’inspection, de suivi et d’application de la loi.

Il est bien évident à la lecture de ces recommandations que ce chantier ouvert depuis longtemps sortira du registre des bonnes intentions pour se traduire sur le terrain par des mesures concrètes à même de rassurer les citoyens et les convaincre réellement que les choses vont changer à ce niveau. Il est à espérer également que la pression exercée par les manifestations pour la mise en œuvre de toutes ces réformes espérées ne restera pas lettre morte et que le message aura été bien compris par les pouvoirs publics.

 

 

Jalil Nouri_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires