Côte d’Ivoire: Guillaume Soro élu à la présidence du Parlement

Côte d’Ivoire: Guillaume Soro élu à la présidence du Parlement

336
0
PARTAGER

L’élection de Guillaume Soro à la présidence de l’Assemblée nationale n’était qu’une formalité. L’ex-chef rebelle ne voulait pas seulement être porté à la tête du Parlement par la majorité de ses pairs, il visait un véritable plébiscite. Sur les 249 votants, 236 l’ont choisi comme président du Parlement. Le reste n’est qu’anecdotique : un bulletin nul et douze bulletins blancs.
 
Arrivé à Yamoussoukro dès vendredi, Guillaume Soro a été reçu par l’ancien chef de l’Etat Henri Konan Bédié, pour s’assurer du vote en sa faveur des députés du PDCI (Parti démocratique de la Côte d’Ivoire), le principal parti allié du RDR (Rassemblement des républicains de Côte d’Ivoire). Il s’est aussi entretenu avec la haute direction du RDR.
 
Un président de l’Assemblée nationale de moins de 40 ans
 
Une façon de s’assurer que tous les députés du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie ont accepté l’idée de l’arrivée au perchoir d’un élu fraîchement admis par un membre de la famille houphouétiste et qui n’a pas encore 40 ans, ce que la Constitution ivoirienne interdit.
 
Guillaume Soro soufflera ses quarante bougies début mai, d’ici deux mois. Mais pour faire passer la pilule et éviter toute grogne, le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a dû prendre une décision qui précise que les conditions appliquées lors de la présidentielle de 2010, ayant permis à Henri Konan Bédié de se présenter alors qu’il avait dépassé l’âge maximum prévu par la Constitution, étaient applicables pour l’élection du président de l’Assemblée nationale, seulement pour le début de cette législature.
 
Guillaume Soro acclamé par les députés
 
Ce qui permet donc à Guillaume Soro, qui n’a pas encore atteint l’âge minimum prévu par le texte fondamental, de briguer la présidence de l’Assemblée nationale. Il a commencé à s’y préparer dès le mois de décembre, avec l’accord d’Alassane Ouattara.
 
En l’espace d’au moins une semaine, l’ex-chef rebelle vient donc de troquer les habits de Premier ministre et d’enfiler ceux du personnage numéro 2 de l’Etat. A l’annonce de son élection, il a été acclamé par tous les députés.
 
Photographes et caméramans se sont bousculés devant Guillaume Soro pour capter son émotion. Etaient présents dans la grande salle de la fondation Félix Houphouët-Boigny, des présidents d’autres institutions ivoiriennes, des officiers supérieurs, des diplomates et des représentants d’organisations internationales.
 
Les nouveaux élus ivoiriens procèdent en ce moment à l’élection du premier vice-président de l’Assemblée nationale pour la législature 2011-2016. Comme pour le président du Parlement, il y a une seule candidature, une femme élue elle aussi, du RDR, le parti majoritaire.

AFP ______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires