PARTAGER

Le Moghreb de Fes a réalisé une très belle performance en remportant la coupe du trône vendredi à Laayoune dans une rencontre où les fassis ont été dominés par l’olympique de Safi,  qui a eu la possession du ballon mais absolument pas la réussite et le réalisme face aux buts.
Les Jaunes vont prendre l’avantage très vite par l’ivoirien Guiza  qui dès la deuxième minute prend le meilleur sur Rami et des vingt mètres adresse un tir qui fait mouche. Par la suite,
les fassis ne vont pas cesser de reculer laissant l’initiative et le monopole de la balle aux Safiots.
Drôle de tactique car les Safiots ont mis beaucoup  trop de temps pour retrouver leurs repères et leurs marques. Le MAS n’en profite pas et préfère se replier dans son camp si e n’est quelques très rares contres qui auraient mérité plus de conviction.
En seconde période , Safi fait de plus en plus pression et les joueurs du MAS se défendent bec et ongles.
Les jaunes ne se donnent pas les moyens de tuer le match et donnent ainsi aux Safiots l’opportunité de revenir dans cette rencontre sur un penalty très chanceux, inespéré et honnêtement limite qui donne à Namli l’occasion d’égaliser. On en restera là  jusqu ‘au coup de siffet final et franchement le MAS passe de très peu à côté d’une défaite avec la grosse maladresse des attaquants de Safi qui trouvent le moyen de rater les rares franches occasions qui s’offrent à eux.

Skitioui, comme en amour, pour le meilleur et pour le pire..

Place aux prolongations qui tiennent en haleine le public et coupent le souffle aux nombreux fans des deux camps.
Le MAS reste fidèle à ses principes et demeure très regroupé dans ses trente mètres , quant à Safi elle pousse et cherche le Ko mais ce jour là à Laayoune il sera écrit que les requins de Dmii seront incapables de trouver les filets adverses.
Les fassis en profitent et se montrent plus expérimentés comme on aurait pu s’en douter.
Et c’est encore une fois Gege Guiza qui va offrir la victoire aux siens s’offrant un beau doublé à la suite d’un magnifique coup franc des trente mètres et une balle très vicieuse qui lobe le mur défensif et trompe le portier de Safi.
Les Safiots jettent leurs dernières forces et leurs ultimes illusions dans la bataille mais s’emmêlent bêtement les pinceaux à chaque occasion.
Au coup de sifflet final,  c’est l’explosion de joie dans le camp fassi et franchement la victoire des Jaunes sera amplement méritée vu la grosse détermination et la grande solidarité qu’ils ont su montrer.
Mille bravo à Tarik Skitioui et félicitations aux responsables du MAS qui malgré le séjour en seconde division ont trouvé les moyens nécessaires pour motiver leurs troupes afin d’offrir à leur ville et leurs supporters ce trophée tant convoité.
On l’aura compris pour les fans du MAS c’est toujours le meilleur et le pire. Espérons pour eux et pour le Moghreb de Fes que la bande à Tarik Skitioui a gardé le meilleur pour la fin de saison si vous voyez ce que je veux dire.
Quant à Safi,  il faut admettre qu’il n’est jamais facile de négocier parfaitement la première finale de son histoire. Ce sera certainement pour la prochaine fois.

Hafid Fassi Fihri

Commentaires