PARTAGER

Carton plein pour nos trois mousquetaires..
En attendant l’entrée en lice du WAC qualifié d’office au premier tour de la Champions League africaine , nos trois représentants s’en sont sortis honorablement quoique non sans difficultés en franchissant le cap du tour préliminaire.
Le MAS a tremblé jusqu’au bout à Brazzaville face au CARA et s’est qualifié de justesse après une défaite sur le score de  deux buts à zéro.
Les Jaunes ne doivent leur salut qu’au trois à zéro réussi à Fes une semaine plus tôt. Franchement , il s’en est fallu de peu car les Congolais ont raté une pluie d’occasions et les fassis ont également été très maladroits sur les opportunités qui se sont présentées  à eux.
Bref, l’essentiel a été fait mais honnêtement entre cette équipe timorée et nerveuse qui se morfond en seconde division et la formation du MAS sacrée championne d’Afrique en 2011,  il y a une très grosse différence en termes de solidité, de qualité et de cohésion.
Le FUS   pour sa part,  a très bien entamé sa  compétition en disposant sans faire trop de détails de son homologue Sierra Leonais sur le score de trois buts à rien après avoir ramené un précieux nul la semaine dernière. L’on se souvient avec amertume de la désillusion de cette malencontreuse élimination en début de saison en  demi- finales de la coupe de la CAF et qui avait laissé d’énormes traces, c’est pour cela qu’on appréciera à sa juste valeur cette victoire tout en espérant que le FUS pourra enchaîner avec d’autres succès afin d’aller le plus loin possible dans cette compétition.
Dans tous les cas, le Fath qui n’a plus rien à espérer et encore moins à prouver cette saison en Botola Pro pourra se consacrer tout à son aise à la Champions League africaine et se fixer de nouveaux objectifs.
A Tanger,  où se jouait le premier match africain à domicile dans l’histoire de l’IRT , les poulains de Benchika ont du attendre la dernière minute du temps réglementaire pour confirmer leur victoire du match aller et se qualifier sur la plus petite des marges.
En conclusion,  malgré le carton plein de nos représentants ces derniers n’ont pas été très convaincants et il va persister de sérieux motifs d’inquiétude même si on privilégiera les raisons d’espérer une bonne campagne africaine malgré le flagrant manque d’expérience et de maturité chez nos équipes,  dont surtout le MAS et l’IRT en coupe de la CAF , et à un degré moindre le FUS et le WAC en champions League.

Hafid Fassi Fihri

Commentaires