Couple : Tromper, un verbe qui se conjugue aussi au féminin

Couple : Tromper, un verbe qui se conjugue aussi au féminin

194
0
PARTAGER

Par vengeance ?

Les hommes viennent de mars, les femmes viennent de vénus. C’est bien connu, nous sommes physiologiquement différents. Un site de rencontres extra conjugales a enquêté pour voir ce que les femmes mariées venaient chercher. 48% ont dit chercher des frissons et 23% le font juste pour être draguées. Nabila fait partie de cette catégorie : « Je ne sais pas si on peut appeler cela tromper, mais je me laisse souvent draguer par des hommes, cela booste mon égo ». Dans la même optique, Samia témoigne : « Mon mari ne me regarde presque plus. Le regard d’un homme qui me désire m’enchante, mais je ne vais pas plus loin ». Les femmes le font pour tester leur pouvoir de séduction et leur féminité.

Ladies, nous serons presque tentées de dire que c’est de la faute de nos hommes. Les maghrébins ne sont pas connus pour leur romantisme et leur attention. Mais, la plupart des ladies s’offrent une aventure par pure vengeance. « Je devais le faire, autrement, je ne lui aurai jamais pardonné son écart », nous dit Leila. Dans d’autres cas, on le fait pour attirer l’attention de son conjoint « Je sais que mon homme est un coureur de jupons, le jour où j’ai fait semblant de faire de même, il m’a prouvé qu’il m’aimait ».

C’est plus grave ?

Pour notre chère société maghrébine, un homme qui trompe, cela se comprend. Viril qu’il est, il ne peut pas se contenter d’une seule femme. Même à ce niveau, nous sommes encore loin de l’égalité. Un homme qui va voir ailleurs n’a pas trouvé ce qu’il cherche chez lui, c’est la faute de sa femme. Une femme qui trompe, c’est encore de sa faute. Une femme qui trompe, a sali l’honneur de sa famille et de son foyer. Un homme aux multiples conquêtes ne fait que prouver sa virilité. Choquant, n’est ce pas ?

Pour ces messieurs, la situation est plus grave : en trompant, une femme accuse son mari de ne pas être viril, et donc de ne pas la satisfaire au lit. Plus grave, comme ce sont les ladies qui portent les enfants, ces messieurs peuvent douter de leur paternité. Notre religion n’excuse l’adultère ni aux hommes ni aux femmes.

Si les ladies trompent de plus en plus, elles ne vivent pas bien avec ! Les statistiques disent que plus de 80% d’entre elles finissent par avouer leur écart à leur conjoint. Les autres s’en mordent autant les doigts, mais ont peur de briser leur couple.

Peut être que les femmes ont rattrapé les hommes dans ce monde parallèle à la vie de couple, mais ce n’est pas pour autant que cela est devenu systématique. Vous autres, si vous me lisez, prenez soin de vos femmes avant qu’on ne le fasse à votre place… A bon entendeur !

 

Par Fatima Az Zahra El Boukhari / yabiladies.com

Actu-maroc.com_______________

 

Commentaires