Crash au Pakistan : pas de survivants, 152 morts

Crash au Pakistan : pas de survivants, 152 morts

327
0
PARTAGER

Pour une raison encore inconnue, l’Airbus A321, qui avait décollé de Karachi (sud) en début de matinée, s’est détourné de son plan de vol alors qu’il devait atterrir à l’aéroport d’Islamabad. Il s’est désintégré dans une gorge entre deux collines de Margalla enveloppées de nuages.

«L’avion volait très bas. Puis on a entendu un énorme bruit», a raconté Wajih-ur Rehman, un habitant du quartier F-7, niché au pied des collines et où vivent de nombreux riches Pakistanais et expatriés. «Des responsables de chez nous ont entendu une énorme explosion dans les Margalla. Quand je suis arrivé, j’ai vu une grosse boule de fumée et du feu partout autour, et de gros morceaux de l’avion qui roulaient vers le bas des collines», a raconté Haji Taj Gul, un policier de service dans la zone.

Un épais nuage de fumée s’est vite échappé du lieu du crash, que les secours ont mis plus d’une heure à pied à atteindre.

152 passagers et membres d’équipage se trouvaient à bord de l’appareil, selon la compagnie et l’aviation civile. Dont deux Américains, a précisé l’ambassade des Etats-Unis à Islamabad. Tous ont péri, ont annoncé dans l’après-midi les autorités, constatant ainsi l’accident d’avion le plus meurtrier dans le pays depuis 18 ans. «Personne n’a survécu. Tous (ceux qui se trouvaient à bord) sont morts», a déclaré le ministre de l’Intérieur Rehman Malik à la chaîne de télévision locale Express TV, en déplorant une «grande tragédie». «Tous les corps ont été retrouvés», a confirmé le chef de la police de la ville, Bani Amin.

Les corps, ou ce qu’il en reste, sont dans un tel état que des tests ADN seront nécessaires pour en identifier une bonne partie, a annoncé Mahmood Jamal, chef du principal hôpital d’Islamabad. «La plupart sont en morceaux, incomplets, certains carbonisés», a-t-il expliqué, ajoutant que quelque 300 sacs de débris humains avaient déjà été collectés par les secours.

Le gouvernement pakistanais a exprimé son «chagrin», offert ses prières aux victimes et décrété un jour de deuil national à la suite de l’accident.

L’avion s’est écrasé alors qu’il pleuvait et que le ciel était très nuageux sur Islamabad. Le vol Airblue 202 avait décollé à 07H45 (02H45 GMT) de Karachi, la capitale financière du pays, et «se préparait à atterrir à Islamabad lorsqu’il s’est écrasé», selon l’aviation civile. «L’avion n’avait aucun problème technique lorsqu’il a décollé. A première vue, la cause de l’accident est le mauvais temps. Mais ce sera aux enquêteurs de déterminer cela», a dit un porte-parole d’Airblue Raheel Ahmed. Il s’agit du premier crash d’un avion de ligne de cette compagnie qui dessert de nombreuses villes pakistanaises et quelques villes étrangères.

A Paris, le constructeur européen Airbus a précisé que l’A321 qui s’est écrasé avait 10 ans, ce qui est relativement récent pour un avion de ce type dont la durée de vie est d’environ 30 ou 40 ans. Le dernier accident d’avion au Pakistan a été celui d’un Fokker F27 de la compagnie nationale Pakistan International Airlines (PIA) qui s’est écrasé le 10 juillet 2006, faisant 45 morts. L’accident d’un avion de ligne civil le plus meurtrier date de septembre 1992: un Airbus 300 de la PIA s’était écrasé à l’approche de la capitale népalaise Katmandou, causant la mort de 167 personnes.

Commentaires