Cri d’alarme après la tentative de suicide d’une domestique

Cri d’alarme après la tentative de suicide d’une domestique

340
0
PARTAGER

La jeune femme de 19 ans, qui a été rejetée par sa famille après son viol il y a deux ans selon cette ONG, a tenté de se suicider le 10 janvier à Casablanca, en se jetant du 4e étage de l’immeuble où elle travaillait comme domestique.

Elle a été sauvée par un jeune habitant du quartier, qui est mort en tentant de la rattraper. La scène a été filmée par un autre voisin et diffusée sur les réseaux sociaux, entraînant une vague d’émotion.

Employée comme domestique depuis l’âge de 14 ans, la jeune femme, nommée par les initiales « N.N. », s’est confiée au président de l’association Insaf, qui est allé à sa rencontre à l’hôpital public de Casablanca.

« En 2010, elle a été victime d’un viol à Marrakech qui a marqué un tournant dramatique dans sa vie déjà triste », a déclaré mardi Omar el-Kindi.

Après ce viol, ses « parents auraient refusé de la recevoir à leur domicile et s’arrangent, depuis, pour l’envoyer de maison en maison. Blessée et exaspérée, elle a tenté de mettre fin à sa vie une première fois en se taillant les veines », a-t-il ajouté.

« Devant l’indifférence de son entourage et la poursuite de son exploitation, elle a alors décidé de recommencer », selon lui. « Cette dramatique affaire nous ramène à la réalité de la problématique des +petites bonnes+ et ses conséquences inhumaines », a conclu M. el-Kindi.

Le Maroc compte entre 60.000 et 80.000 jeunes filles mineures employées comme domestiques, selon les associations.

Dans un rapport en novembre dernier, Human Rights Watch (HRW) a appelé le royaume à mettre fin à l’exploitation des jeunes filles de moins de 15 ans qui « travaillent comme domestiques de longues heures par jour pour des salaires extrêmement bas ».

Un projet de loi interdisant cette pratique a été élaboré par le gouvernement marocain, mais il n’a toujours pas été adopté par le Parlement. Il prévoit notamment une peine de prison ferme et de lourdes amendes contre toute personne employant des enfants de moins de 15 ans comme domestiques.

 

 

 

actu-maroc.com _______________

Commentaires