PARTAGER

Sous un prétexte très ordinaire , les relations diplomatiques entre le Maroc et la Roumanie sont actuellement sous tension.
Cette raison, c’est l’exclusion pour des raisons obscures, d’une quarantaine d’étudiants marocains inscrits en première année de médecine dans une faculté roumaine. Leur mobilisation pour réintégrer leurs classes s’est avérée payante pour que leur affaire devienne une affaire d’état obligeant le premier ministre roumain à intervenir et promettre de trouver une solution rapide pour que ce groupe d’étudiants ne rate pas son année universitaire et éviter tout développement nuisible à la qualité des relations que Bucarest souhaite continuer, entretenir avec le royaume comme il a tenu à le souligner devant l’ambassadeur marocain dans ce pays à qui il a promis par ailleurs de s’engager personnellement pour que le problème soit réglè dans les plus brefs délais. Mais pour que le chef du gouvernement soit aussi diligent, il faut savoir que l’ambassadrice de son pays à Rabat, avait été reçue quelques jours plus tôt au siège du ministère des affaires étrangères et de la coopération à Rabat part la ministre déléguée Mbarka Bouaida, chose qui a activé la recherche d’une issue à cette crise et preuve que quand les autorités le veulent bien, elles peuvent aider à défendre ses citoyens à l’étranger, victimes d’injustice.

Commentaires