Crise libyenne: le Maroc réitère son attachement à une solution politique dans...

Crise libyenne: le Maroc réitère son attachement à une solution politique dans le respect de l’intégrité territoriale et des aspirations du peuple de Libye

203
0
PARTAGER

Intervenant jeudi devant la commission des affaires étrangères, de la défense nationale et des affaires islamiques à la chambre des représentants, M. Taib Fassi Fihri, ministre des affaires étrangères et de la coopération, a indiqué que le Maroc insiste sur le respect des résolutions 1970 et 1973 du conseil de sécurité concernant un cessez-le-feu immédiat et crédible qui puisse garantir la sécurité des civils et permettre l’acheminement de l’aide humanitaire aux victimes des affrontements meurtriers entre le régime libyen et l’opposition.

M. Fassi Fihri a également rappelé qu’en recevant le vice-ministre libyen des Affaires étrangères, chargé des Affaires arabes, le 18 avril, puis les représentants du conseil national de transition(CNT), un jour après, le Maroc avait souligné que la solution au conflit libyen ne saurait être militaire, mais plutôt une solution politique ouverte sur l’avenir.

Cette solution, a-t-il poursuivi, devra permettre au peuple libyen de déterminer lui-même, démocratiquement, son avenir politique, insistant sur l’importance particulière de ce pays maghrébin, dans le sud méditerranéen et le nord du Sahel, pour la paix et la stabilité de la région.

Le ministre a rappelé que sur instructions de SM le Roi Mohammed VI, il a été décidé, le 2 mars dernier, d’envoyer une aide humanitaire urgente au profit des déplacés de différentes nationalités, notamment africains, au centre Ras Ajdir sur la frontière tuniso-libyenne.

Ces aides acheminées par voie aérienne contenaient d’importantes quantités de médicaments, 20 tonnes d’équipements de soins, avec un staff de 20 médecins et 20 membres du corps paramédical.

Et d’ajouter que ces aides humanitaires et les prestations honorables de l’hôpital de campagne marocain multidisciplinaire ont été salués par le gouvernement tunisien, le SG de l’ONU, l’organisation internationale de l’immigration ainsi que par le HCR.

En réponse aux demandes de ces instances, a poursuivi le ministre, le Maroc a envoyé une nouvelle aide en renforçant le staff médical déjà sur place. D’autre part, M. Fassi Fihri a rappelé la participation du Royaume à la réunion urgente des ministres arabes des Affaires Etrangères, le 12 mars, qui a appelé le conseil de sécurité à prendre ses responsabilités face à la détérioration de la situation en Libye et à prendre les mesures nécessaires pour imposer une zone d’exclusion aérienne et une autre à l’abri des raids.

Et de rappeler que le Royaume a également participé aux réunions du groupe de contact, tenues à Paris, à Londres puis à Doha et Rome, concernant l’application des résolutions 1970 et 1973.

Depuis les réunions de Doha (13 avril) et Rome (5 mai), le groupe intervient clairement et uniquement au niveau politique et humanitaire. Sa prochaine réunion est prévue aux Emirats arabes unis, a-t-il indiqué.

MAP__________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires