Crise politique: le Roi nomme un nouveau médiateur

Crise politique: le Roi nomme un nouveau médiateur

350
0
PARTAGER

Didier Reynders, un libéral francophone, dont le parti le mouvement  réformateur (MR) a jusqu’ici été exclu des négociations entre les deux grandes  communautés du pays, devrait en deux semaines, tenter de relancer les  discussions institutionnelles et informer le Roi des possibilités de parvenir à  un accord, selon un communiqué du Palais royal.

« M. Reynders présentera son rapport écrit au roi le mercredi 16 février  2011″, précise le communiqué.

Le médiateur précédent de la crise, le socialiste flamand Johan Vande  Lanotte, avait démissionné le 26 janvier. Il avait échoué pendant trois mois à  rapprocher les points de vue entre francophones et flamands sur une nouvelle  réforme des institutions.

Les Flamands réclament un accord sur la réforme des institutions du royaume  accordant plus de pouvoirs aux régions. Les francophones de Wallonie et  Bruxelles veulent limiter l’autonomie renforcée que réclament les Flamands,  notamment dans le domaine fiscal, de peur que ce soit le début de la fin pour  le pays.

La Belgique en était ce mardi à son 234ème jour sans véritable gouvernement,  et détient le triste record en la matière en Europe. Le pays est administré  depuis l’été 2010 par un cabinet chargé d’expédier les affaires courantes.

Une marche avait réuni le 23 janvier plus de 30.000 Belges dans les rues de  Bruxelles pour dénoncer l’impasse politique, demander la formation d’un  gouvernement et exprimer leur attachement à une Belgique unie.

 

Commentaires