Crise sur le tourisme : Le Maroc manifeste une grande résistance

Crise sur le tourisme : Le Maroc manifeste une grande résistance

403
0
PARTAGER

Les participants à cette rencontre initiée par l’Université privée de Marrakech (UPM) sous le thème «Quel positionnement pour Marrakech dans le cadre du tourisme-hôtellerie régional, national et international ?», ont mis en avant les efforts déployés dans ce sens pour soutenir la dynamique que connaît le secteur.

Ils ont émis le vœu de voir l’année en cours servir de tremplin pour réaliser de grandes performances de manière à permettre à l’activité touristique de jouer pleinement son rôle dans la dynamique que connaît l’économie nationale.

Les conférenciers ont rappelé que pour faire face aux faits nouveaux enregistrés à l’échelle régionale comme sur le plan international, les professionnels du secteur n’ont ménagé aucun effort pour l’élaboration d’une feuille de route à même de permettre de regagner la confiance des marchés émetteurs.

Ils ont, également, passé en revue les grands axes de la Vision 2020, avant de faire observer que bien que le secteur du tourisme demeure le plus sensible aux aléas et crises, il reste le premier à se relever et à surmonter rapidement ces difficultés.

Les intervenants ont mis en avant également la solidarité effective ayant marqué les relations entre les professionnels du tourisme, les pouvoirs publics et la société civile, notamment après l’attentat terroriste d’Argana qui a frappé de plein fouet le cœur battant de la cité ocre.

Cette solidarité a eu pour effet direct de consolider la confiance des investisseurs étrangers quant à la destination Maroc en général et celle de Marrakech en particulier, ont-ils estimé, rappelant que la Vision 2010 avait permis au Royaume d’entrer dans le monde du tourisme en tant que destination concurrentielle.

Après avoir mis en exergue le rôle joué par le secteur bancaire en tant qu’accompagnateur des différents projets touristiques et hôteliers que connaît le pays, ils ont insisté sur la nécessité d’accorder à la formation dans ce domaine tout l’intérêt qu’elle mérite, car il y va de l’amélioration de la qualité des prestations de service et de la promotion du tourisme dans sa globalité.

Les conférenciers, chiffres à l’appui, ont passé en revue certaines performances du tourisme mondial durant l’année 2010, entre autres, 940 millions de personnes ayant choisi de voyager contre seulement 25 millions en 1950, relevant que ce chiffre serait de l’ordre de plus de 1,6 milliard de personnes à l’horizon 2020.

Rehaussée par la participation d’un aréopage de professionnels, chefs d’entreprises, des experts et des étudiants, cette rencontre se propose d’appréhender les enjeux actuels et ceux à venir dans le secteur du tourisme et de l’hôtellerie et son impact au niveau national, et d’anticiper les réactions aux éventuels événements régionaux pouvant impacter le secteur du tourisme.

A l’ordre du jour de ce conclave figure une série de thématiques traitant de «L’état des lieux actuel de l’industrie avec analyse de l’évolution de la demande et du comportement du touriste», «Les facteurs en faveur de Marrakech en particulier, et du Maroc en général : Position géographique, régime politique et richesses du patrimoine national» et «L’implication des institutions touristiques et des opérateurs du secteur pour la promotion du tourisme au Maroc».

 

MAP__________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires