Cuba : la blogueuse Yoani Sanchez une nouvelle fois privée de permis...

Cuba : la blogueuse Yoani Sanchez une nouvelle fois privée de permis de sortie

222
0
PARTAGER

Avec notre envoyé spécial à Cuba, François-Xavier Freland

Yoani Sanchez n’en est pas à sa première tentative. Elle prétend sur son compte twitter avoir été privée déjà 19 fois de son droit d’entrée et de sortie du territoire cubain. «Je me sens comme une otage retenue par quelqu’un qui ne veut rien entendre, qui ne donne pas d’explication. Un gouvernement avec une cagoule et un pistolet à la ceinture», écrit celle qui a déjà gagné de nombreux prix littéraires et journalistiques à l’étranger pour ses critiques acerbes du régime, son style ironique et direct à travers le blog qu’elle anime Generacion Y, désormais célèbre dans le monde entier.

Dans son pays, Yoani Sanchez, est pour certains, celle qui dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Pour d’autres, elle est une dissidente financée et soutenue par les Etats-Unis. Récemment, après avoir reçu un visa pour se rendre temporairement au Bresil, la blogueuse cubaine avait fait une demande de permis de sortie du territoire, démarche obligatoire pour tout Cubain. Un permis visiblement refusé, et ce malgré la visite cette semaine à Cuba, de la présidente brésilienne Dilma Rousseff, certes prudente sur le sujet, mais en qui Yoani Sanchez avait fondé ses derniers espoirs afin d’intercéder en sa faveur auprès des autorités cubaines.

Si lors de la dernière conférence du Parti communiste, le week-end dernier, le président Raul Castro, en personne a invité les Cubains à plus de débats ouverts au sein de la société et moins d’autocensure dans la presse, Yoani Sanchez , la blogueuse dissidente, elle, se sent, selon ses propres mots, «toujours prisonnière dans son propre pays».

 

AFP_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires