PARTAGER

Comme un seul homme et en l’espace de quelques heures, différentes opérations terroristes ont frappé plusieurs pays tout le long de ce week-end.

Des opérations menées soit à coups de couteaux soit en renversant des piétons, les nouveaux modes opératoires des exécutants du groupe Daech. La dernière en date et qui a fait deux morts, s’est produite en France à Marseille, rappelant à ce pays sa place de choix dans le collimateur du groupe terroriste qui y a semé la mort à plusieurs reprises ces derniers mois. Deuxième pays visé par ce brusque réveil de l’organisation destiné à compenser ses pertes en Irak et en Syrie comme à l’accoutumée, la Grande -Bretagne où des attaques similaires ont fait des blessés graves dans au moins trois villes, à Londres dans la nuit à vendredi à samedi ainsi qu’à Manchester et Sheffield, créant une vague de terreur et rappelant les récents attentats. Dans la même nuit et à New-York cette fois-ci, un véhicule a foncé dans la foule en plein centre de New-York, faisant plusieurs blessés, qui ont échappé à une mort programmée par miracle. Enfin dernier attentat en date, à Edmonton au Canada, un pays relativement épargné jusque-là par le terrorisme international de Daech, où au moins deux voitures ont foncé sur la foule écrasant plusieurs passants. Ce sombre tableau n’est pas sur le point de s’achever car, habituellement, les tueurs de Daech ne suspendent leurs opérations qu’après avoir fait un carnage.

L’Europe tremble de nouveau et l’Amérique du Nord n’est pas en reste.

Commentaires