PARTAGER
Le groupe extrémiste « Daech » a choisi d’ouvrir un nouveau front au Maghreb en s’attaquant à l’Algérie qu’il avait épargné jusque-là en commanditant une attaque perpétrée par un kamikaze contre un commissariat de la ville de Constantine.
Ce dernier a voulu pénétrer dans le commissariat pour déclencher la ceinture d’explosifs qu’il portait sur lui mais en a été empêché par un agent de garde à l’entrée du bâtiment au dessus duquel vivent plusieurs familles de policiers.
Après des tirs de sommation, le policier de garde a tiré sur le terroriste qui est parvenu à déclencher tardivement sa ceinture ne faisant que deux blessés parmi eux avant l’arrivée de nombreux renforts dépêchés sur les lieux de l’attentat dont le bilan aurait pu être beaucoup plus grave pour signer l’entrée en action du groupe « État Islamique » sur le territoire algérien.
Du reste, il n’y pas très longtemps, les autorités avaient annoncé avoir démantelé un camp dans une forêt proche de cette ville de Constantine située à l’est du pays qui servait de base à des terroristes qui y avaient stocké armes et munitions ainsi que des explosifs destinés à servir au cours d’attentats comme celui qui vient de se produire et qui annoncent l’entrée en guerre de « Daech » contre l’Algérie qui se prépare à des élections législatives sur fond de maladie du résident Bouteflika.

Commentaires