PARTAGER
Le groupe jihadiste Etat islamique a revendiqué l’attentat commis mardi à New York par un Ouzbek de 29 ans, pour lequel Donald Trump a réclamé la peine de mort.

« Un des soldats de l’État islamique a attaqué des croisés dans une rue de New York », a assuré l’hebdomadaire de propagande en ligne de l’EI, al-Naba, cité jeudi soir par SITE, un centre américain spécialisé dans la surveillance en ligne de la mouvance jihadiste.

« Par la grâce d’Allah, l’opération a instillé la peur dans l’Amérique des croisés en les poussant à accroître les mesures de sécurité et à intensifier les dispositifs contre les immigrants en Amérique », dit al-Naba.

Sayfullo Saipov, arrivé aux États-Unis en 2010, a agi « au nom de l’EI », avait indiqué la police new-yorkaise. Son portrait de plus en plus précis montre qu’il s’est radicalisé progressivement après plusieurs années d’errance américaine.

Après avoir tweeté dans la nuit, le président américain a martelé jeudi matin qu’il voulait voir exécuté cet homme arrivé aux Etats-Unis en 2010 grâce au programme d’octroi de visas par loterie, même s’il a semblé renoncer à l’idée évoquée mercredi de l’envoyer à Guantanamo.

« Aimerais envoyer le terroriste de New York à Guantanamo mais statistiquement ce processus prend beaucoup plus longtemps que de passer par le système fédéral… », a écrit le président dans un tweet avant d’ajouter: « Il y a aussi quelque chose d’approprié dans le fait de le garder là où il a commis son horrible crime. Devrait agir vite. PEINE DE MORT! »

Commentaires