PARTAGER

Rien n’arrête les manipulateurs de l’opinion publique pour nuire à l’image du chanteur Saad Lamjarrad. Des photos retouchées largement diffusées ces derniers jours tentent de faire croire qu’elles ont été prises dans sa cellule de la prison de Fleury Merogis près de Paris, alors qu’en réalité, elles n’ont rien de clichés authentiques prises à son insu par un autre détenu. Son père , Bachir Abdou, s’est fendu d’une déclaration sur les réseaux sociaux pour nier la véracité des photos et mettre en garde tous ceux qui porteraient atteinte au respect de la vie privée de son fils y compris en milieu carcéral dans l’objectif de salir sa réputation et compromettre son retour à une vie normale après sa libération qui reste d’actualité.

Le chanteur qui a eu vent depuis sa cellule à la circulation de ces photos loin d’être à son avantage a mal réagi et s’est senti blessé de voir que des personnes continuaient à chercher à son image avec des photos dégradantes pour ses fans sans qu’il puisse réagir pour bloquer leur diffusion à large échelle. Les techniques du « Photoshop » auxquelles ont eu recours les auteurs de cette manipulation sont souvent utilisées dans le domaine pour causer un grand préjudice de manière anonyme à une célébrité. Saad Lamharrad n’est ni le premier ni le dernier à payer ainsi, la rançon de la gloire, même derrière les barreaux d’une prison.

Commentaires