DE LA FRITURE DANS L’AIR ENTRE RABAT ET MADRIID

DE LA FRITURE DANS L’AIR ENTRE RABAT ET MADRIID

703
0
PARTAGER

DE LA TENSION DANS L’AIR ENTRE RABAT ET MADRID

Quand le Maroc n’est pas satisfait de la qualité de ses relations
bilatérales, il le montre et il boude en attendant les explications
sur l’origine de son mécontentement. Il en a été ainsi avec le chef de
la diplomatie marocaine , Salaheddine Mezouar qui devait se rendre à
Madrid pour une visite de travail routinière, sauf qu’il ne s’y est
pas rendu sans s’expliquer.

Par son geste, Mezouar voulait tout simplement faire savoir à son
homologue ibérique que le Maroc n’avait pas apprécié que le
gouvernement espagnol  fasse des reproches publiques à l’ancien
premier ministre socialiste José Luis Zapatero venu contre l’avis du
gouvernement conservateur actuel participer à l’édition du forum de
Crans Montana organisée récemment dans la ville de Dakhla, une
présence que ce gouvernement juge en contradiction avec sa position
officielle sur le Sahara. Autre sujet de discorde, l’attribution par
le Maroc de l’origine des armes retrouvés dernièrement sur des
terroristes à l’enclave espagnole de Melilia, ce que Madrid a
considéré comme une accusation de porosité de ses frontières et de la
vente libre des armes dans cette ville sous occupation espagnole.

Crise passagère ou passage à vide appelé à durer, le Maroc peut-il se
permettre une brouille avec son partenaire et voisin, alors qu’il
vient tout juste de colmater les brèches avec son autre allié
stratégique, la France, suite à une brouille d’une année.

Commentaires