PARTAGER

L’affaire ne fait que commencer et promet un long feuilleton dont les conséquences peuvent être très lourdes pour l’avenir de la FIFA.

Tout juste après le vote qui a vu l’élimination du Maroc pour l’organisation de la coupe du monde de football en 2026, au moins deux pays, à savoir la Guinée et le Liban, se sont déclarés étonnés de voir leurs votes détournés au détriment du royaume. persuadés d’avoir appuyé sur le bon bouton lors du vote électronique, les représentants de ces deux fédérations ont été surpris de voir dans le rapport final qu’ils avaient voté, contre leur gré, pour le trio États-Unis, Canada et Mexique, déclaré vainqueur par 134 voix contre 65 pour le royaume.

Alors que le scandale aurait dû faire grand bruit et conduit à l’annulation immédiate du vote en attendant de vérifier si d’autres trucages ou erreurs avaient eu lieu, il n’en a rien été pour laisser la cérémonie se conclure sur les félicitations adressées par le comité marocain à son adversaire. Depuis, c’est le « Circulez il n »y a rien à voir », mais les marocains, dépités parle résultat qui les a privé de l’organisation du Mondial 2026 et de l’attitude traître de certains pays arabes ayant voté et milité pour la candidature américaine, attendent qu’une enquête soit diligentés pour savoir si d’autres votants ont été victimes d’une fraude similaire en s’accrochant à leur ultime espoir d’un nouveau vote prochainement.

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires