Débat maroco-espagnol sur les moyens d’adéquation formation-emploi au profit des personnes en...

Débat maroco-espagnol sur les moyens d’adéquation formation-emploi au profit des personnes en risque d’exclusion sociale

254
0
PARTAGER

Lors d’un séminaire national de deux jours, le deuxième sur l’adéquation formation-emploi, les participants se sont penchés sur l’examen des moyens permettant un rapprochement entre les différents modèles d’intervention dans ce domaine et des initiatives de coopération visant de soutenir les projets d’intégration socioprofessionnelle de cette catégorie.

Cette rencontre est organisée par l’Association tétouanaise d’initiatives socioprofessionnelles (ATIL) et la Fondation espagnole CODESPA, avec le soutien de l’Agence espagnole de la coopération internationale (AECID).

Dans une allocution lue en son nom, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, M. Jamal Rhmani, a indiqué que le Maroc a adopté durant les dernières décennies une politique de contrat avec les différents secteurs professionnels dans le but de les impliquer dans la gestion du système de formation professionnelle et de répondre aux besoins des entreprises et du développement dans le milieu professionnel.

Il a également souligné que le renforcement de la formation professionnelle par apprentissage permettra la formation et l’intégration sociale de jeunes, notamment ceux qui risquent l’exclusion, en plus de la préparation de mains d’oeuvres qualifiées et plus adaptées aux besoins du marché et de l’ouverture sur les système non-gouvernementaux en tant qu’acteur dans ce domaine.

Evoquant les mesures à même de concrétiser une adéquation formation-emploi, le ministre a noté que le chantier de mise à niveau de la formation professionnelle a été lancé, outre l’élaboration d’un cadre national de certification et la mise en place d’un système d’évaluation permettant au système de l’éducation et de la formation de s’engager dans une dynamique de développement socio-économiques du pays.

Pour sa part, la coordonnatrice générale de l’AECID au Maroc, Mme Cristina Gutiérrez Hernandez a souligné l’importance des interventions de l’Agence dans les secteurs de l’emploi et de la formation professionnelle au Maroc, précisant que l’intervention bilatérale dépasse les 2 millions d’euros (3 ans).

Ces interventions portent sur le soutien des départements de l’emploi et de la formation professionnelle et de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) et de la formation à travers la promotion professionnelle, a-t-elle précisé. L’intervention bilatérale de l’Agence est consolidée par les contributions de la société civile espagnole qui se sont élevées à 6 millions d’euros.

Nonobstant le succès qu’a connue la formation professionnelle par apprentissage, Mme Guitérrez Hernandez a estimé que plusieurs jeunes demeurent toujours en marge de ce processus à cause de plusieurs raisons, notamment les conditions d’accès, l’âge et le niveau de scolarité, certaines difficultés au niveau des études, l’insuffisance de places dans les classes et la non-proximité des Centres de formation des populations rurales.

De son côté, le président de l’Association ATIL, M. Hassan El Majdoubi a souligné qu’en partenariat avec CODESPA et des acteurs de la société civile, des Centres d’éducation non-formelle et de formation par apprentissage ont été mis sur pied et qui ont réalisé des résultats ayant permis d’ouvrir de nouvelles horizons pour des jeunes et des enfants en risque d’exclusion.

Le président de la Fondation CODESPA, M. Jose Ignacio Gonzales a passé en revue l’action de sa Fondation, présente au Maroc depuis 1996, et qui oeuvre dans le domaine de la formation et l’intégration professionnelle des personnes dans une situation précaire, de l’auto-emploi et de l’accès au marché de travail.

Créée en 1985, CODESPA programme une centaine de projets dans 16 pays dans le monde qui bénéficient à 150.000 personnes. Ses projets au Maroc sont concentrés dans le nord du Royaume. Elle agit en concertation avec les secteurs concernés, la société civile marocaine et les Centres de formation et de médiation.

Cette rencontre, à laquelle participent les représentants d’organismes internationaux et nationaux, ainsi que des acteurs socioprofessionnels et de la société civile, intervient suite au 1er séminaire sur « l’amélioration de la qualité de l’offre de la formation professionnelle pour l’adéquation formation-emploi ».

Deux axes y sont programmés: l’analyse des modèles de programmes de formation professionnelle et d’insertion de travail des personnes en contextes de risque d’exclusion sociale et l’analyse du rôle de la coopération internationale dans le développement des projets de formation professionnelle et de promotion de l’emploi visant les personnes en contextes de risque d’exclusion sociale.

_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires