Décès du dramaturge et parolier Ahmed Tayeb Laâlej

Décès du dramaturge et parolier Ahmed Tayeb Laâlej

330
0
PARTAGER

Le défunt sera inhumé, dimanche à Fès, sa ville natale, ajoute-t-on de même.

Avec le décès d’Ahmed Tayeb Laâlej, la scène artistique vient de perdre l’une des figures emblématique du théâtre national et l’un des grands maîtres du Zajal au Maroc.

Dans une déclaration à la MAP, Mustapha Kabbaj, Secrétaire général de la Fondation Ahmed Tayeb El Alej pour le théâtre, le Zajal et les arts populaires, a indiqué que le regretté défunt « était un génie » ayant enrichi la culture marocaine, mettant en avant ses contributions, d’une valeur culturelle inestimable, notamment dans les domaines du théâtre, du Zajal et des études portant sur les arts populaires et les contes.

« Autodidacte, généreux et jouissant du respect de tous, le défunt a légué une production foisonnante », a poursuivi M. Kabbaj.

Né en 1928 à Fès, Ahmed Tayeb El Alej a été placé par son père chez un « maâlem menuisier », comme apprenti, pour devenir à son tour, à lôâge de 18 ans, un maître menuisier. Côest sur le tard que Ahmed Tayeb Laâlej a repris le chemin des études. Sôinspirant de la riche tradition populaire, cet homme de théâtre a su exploiter, avec génie, le patrimoine culturel marocain.

Auteur de plusieurs pièces notamment « Hada », « Aitouna », « Nechba » et « Saad » , Tayeb El Alej, qui a rejoint en 1986 les rangs de lôUnion des écrivains du Maroc, avait reçu en 1973, le Prix du Maroc de littérature et, en 1975, la médaille du mérite intellectuel syrien. Au cours de sa longue carrière artistique, cet artiste hors pair a reçu plusieurs hommages et des rencontres ont été organisées pour mettre en exergue son apport à la vie culturelle du pays.

 

 

Actu-maroc.com_______________

 

Commentaires