Décès du professeur Abdelhadi Tazi

Décès du professeur Abdelhadi Tazi

1221
0
PARTAGER

Le professeur Abdelhadi Tazi, membre de l’Académie du Royaume du Maroc, décédé jeudi soir à Rabat, est né le 15 juin 1921 à Fès.

Le défunt sera inhumé demain vendredi au mausolée Abi Bakr Ibn Al Arabi à Fès, apprend-on auprès de sa famille.

Feu Abdelhadi Tazi a occupé plusieurs postes et fonctions. Il a ainsi été nommé en 1947 à la tête de l’Institut Universitaire de recherche scientifique après avoir été ambassadeur du Maroc dans plusieurs pays.

Au cours de cette période, il a effectué plusieurs missions diplomatiques dans des pays du golfe, avant d’occuper, à partir d’avril 1979, le poste d’ambassadeur du Royaume à Téhéran et ultérieurement chargé de mission au Cabinet Royal.

Feu Abdelhadi Tazi, historien et écrivain, a enseigné et donné des conférences sur l’Histoire des relations internationales et autres sujets ayant trait à la Civilisation et à l’Histoire dans plusieurs facultés et établissements supérieurs, à l’intérieur du Maroc et à l’étranger et a publié et collaboré à la publication de plusieurs ouvrages et traductions de recherches et livres en Arabe, Français et en Anglais.

Le Pr. Abdelhadi Tazi fût le Président-Fondateur du Club diplomatique du Maroc, président de la VIème Conférence Mondiale des Noms Géographiques (New-York) et membre notamment de l’Académie Irakienne des Sciences, de l’Académie de langue Arabe au Caire, de l’Institut Arabo-Argentin, de l’Académie de langue arabe de Jordanie, de l’Académie de langue arabe de Damas et de l’Institut du patrimoine islamique (Londres).

Il est également membre du comité fondateur de l’Académie du Royaume du Maroc dont il a obtenu le Statut de membre au mois d’avril 1980.

En novembre 2004, il a été nommé membre correspondant de l’Institut Italien pour l’Afrique et l’Orient (ISIAO).

Trois ans plus tard, il a été choisi membre du conseil scientifique de l’instance « Le Dictionnaire Historique » dont le Siège est en Egypte.

Il a par ailleurs été décoré du wissam du Trône en 1963, de L’insigne de l’état Irakien « Wissam Arrafidayne » (Irak 1968), du Cordon de la capacité intellectuelle de classe exceptionnelle (Maroc 1976) et de la Médaille d’Or de l’Académie du Royaume (1982).

Le regretté a été également décoré du wissam Al-Arch de l’ordre de Grand officier.

Commentaires