DECLARATION DU PATRIMOINE : UN SIGNAL FORT

DECLARATION DU PATRIMOINE : UN SIGNAL FORT

356
0
PARTAGER

Même si une loi instituant cette mesure avait été décrété il y a plusieurs années déjà, il aura fallu attendre l’avènement du gouvernement dirigé par Abdelilah Benkirane pour voir des ministres s’emboîtant le pas pour remplir leur formulaire. Cette déclaration qui reste valable pour trois ans au moins et obligatoire au moment du départ du gouvernement, exige une description détaillée des biens en possession de chaque responsable alors que toute omission ou mensonge peut coûter à son auteur des sanctions qui peuvent aller jusqu’à son renvoi du gouvernement. Si certains voient dans cette démarche un simple coup médiatique, d’autres, en majorité, considèrent que c’est un début prometteur pour la moralisation de la gestion des affaires de l’état qui figure en bonne place dans la déclaration gouvernementale. Pour la petite histoire, nous apprendrons que le premier ministre habite une modeste villa qui appartient à sa femme, que celui de la justice en possède deux, qu’un autre habite encore chez ses parents, que celui de l’enseignement supérieur est locataire alors que celui de l’équipement vit dans un appartement appartenant à sa femme…

 

D’aucuns se frottent les mains en anticipant sur la déclaration du ministre de l’agriculture Aziz Akhennouch, milliardaire de son état, et de celle d’autres responsables civils et militaire supposés assis sur de grosses fortunes aussi bien au Maroc qu’à l’étranger et disposant de comptes bancaires bien approvisionnés à l’abri des regards curieux.

La décision du chef du gouvernement a au moins le mérite d’instaurer une pratique mise entre parenthèses depuis 2007 et qui a reçu l’adhésion de tous les membres du gouvernement qui se sont soumis à la procédure ou bien sont en voie de le faire. En se drapant du voile de la transparence dès sa prise de fonction, le premier ministre tient à répondre aux demandes des citoyens pour des mesures contre l’opacité, la corruption et la mauvaise gouvernance en règle générale. L’appel de la rue a été entendu et ce n’est qu’un début. 

Jalil Nouri pour actu-maroc.com ________________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires