PARTAGER
Nul besoin d’attendre l’arrivée à la Maison Blanche de Donald Trump pour comprendre qu’il ne fait pas bon d’être arabe aux États-Unis ni à bord des avions d’une compagnie aérienne américaine qui porte le nom de « Delta Airlines » comme en témoigne la mésaventure de deux américains d’origine arabe, refusés de voyager parce qu’ils s’exprimaient en arabe avant un vol Londres-New York.
Une passagère assise à leurs côtés leur a demandé de parler entre eux en anglais car elle était indisposée par l’arabe avant que les autres passagers se lèvent comme un seul homme dans l’avion pour la soutenir.
Refusant de céder à l’injonction de la passagère anti-arabe en colère et même hystérique, les deux jeunes ont fini, sur insistance de l’équipage, de quitter l’appareil et d’attendre un autre vol à destination des États-Unis après avoir filmé la scène. Car les deux victimes de cet acte raciste et intolérant, ont décidé de poursuivre la compagnie « Delta Airlines » en justice.
Comble de malchance, cette compagnie avait déjà fait la une des journaux nord-américains pour une affaire de discrimination similaire par le passé.
Elle trouvera à l’avenir peu de passagers d’origine arabe à bord de ses avions.

Commentaires