PARTAGER
La police de la ville ocre vient de mettre fin aux activités d’un réseau puissant de prostitution de mineures au profit de ressortissants des pays de Golfe amateurs de jeunes filles, particulièrement les vierges pour assouvir leurs fantasmes.
C’est par pure coïncidence, que des gendarmes de la ville proche de Ben Guerrir sont tombés sur la tête pensante du réseau et sa complice et qui, après l’examen de leurs téléphones portables ont découvert des photos de dizaines de jeunes filles dans le plus simple appareil avec des plans serrés sur leur vagin et leur postérieur, photos légendées par un court commentaire sur leurs aptitudes sexuelles et le tarif demandé pour la prestation courte ou longue et variant entre 2000 dirhams à partager « fifty-fifty » avec l’entremetteur et pouvant aller jusqu’à 1 million de dirhams pour une nuit entière.
Après avoir reconstitué le puzzle de cette affaire inédite de prostitution de mineures, originaires de Marrakech et de la ville voisine de Benguerir, gendarmes et policiers qui ont mené l’enquête en commun, ont été terrifiés de découvrir que les jeunes filles étaient toutes scolarisées et qu’elles menaient une vie d’apparence normale sous le toit familial sans éveiller les soupçons de leurs parents ainsi que d’autres secrets édifiants non dévoilés tant que cette affaire étonnante est au stade de l’instruction. Un seul chiffre permet de deviner l’impact de ce scandale: pas moins de 92 jeunes filles ont déjà été identifiées.

Commentaires