Des ambassadeurs se disent impressionnés par les programmes de lutte contre la...

Des ambassadeurs se disent impressionnés par les programmes de lutte contre la pauvreté urbaine au Maroc

159
0
PARTAGER

Lors d’une visite, organisée par la revue mensuelle  » Diplomatica  » pour la présentation des projets du Grand Casablanca, l’ambassadeur de Cameroun, M. Mouhamadou Youssifou, a souligné, dans une déclaration à la MAP, que le Maroc a fait énormément d’efforts pour rendre meilleure la qualité de vie des citoyens particulièrement en matière d’éradication des bidonvilles, saluant l’engagement des autorités publiques tant centrales que locales dans ce processus.

Les projets de Casablanca dans les divers domaines constituent un travail ambitieux et font partie des transformations et du développement de l’ensemble du Maroc dans la voie de la modernité, a-t-il ajouté.

De son côté l’ambassadeur de Mali au Maroc, M. Toumani Djime Diallo, a souligné que les projets de logement pour les couches démunies et à faible revenu lancés à Casablanca s’inscrivent dans la très forte dynamique de développement que connait le pays.

Il a émis le souhait de tirer profit de l’expertise marocaine en la matière en vue d’impulser les programmes de logements précaires dans son pays.

Lors de cette visite consacrée à la présentation des mégaprojets de Casablanca, le maire de la ville, M. Mohamed Sajid, a notamment exposé les grandes lignes du programme de résorption des bidonvilles dans la région du Grand Casablanca devant être achevé en 2013.

Le directeur du centre régional d’investissements du Grand Casablanca, M. Hamid ben Elafdil, a présenté, pour sa part, la stratégie économique de la métropole en pleine mutation, qui ambitionne d’en faire un hub pour les investisseurs afin de bénéficier des accords de libre échange conclus entre le Maroc et plusieurs pays.

Il a, en outre, abordé les challenges à relever par la ville avec le doublement du nombre des ménages devant atteindre 1,4 million et devant générer une demande d’emplois équivalente à un million de postes supplémentaire à l’horizon 2030.

Au siège de Attijariwafabank, qui opère dans 22 pays dont une dizaine de pays d’Afrique centrale et d’ouest, les diplomates ont mis l’accent sur la nécessité de dupliquer l’expérience bancaire marocaine en terme de banque de proximité en vue d’approcher les couches pauvres et moyennes des pays subsahariens où le taux de bancarisation varie entre 4 et 6 pc alors qu’il est de plus 50 pc au Maroc.

Ces diplomates ont, en outre, été informés du nouveau pôle urbain  » Casablanca Anfa  » devant être édifié sur l’ancien site de l’aéroport Casa-Anfa. Ce projet d’urbanisation, sur 350 hectares, devra accueillir la future place financière et prévoit entre autres la construction de logements, bureaux, commerces, un pôle multimodal et des espaces verts.

Ils ont, enfin, visité le site de  » Casablanca marina « , un nouveau pôle urbain multifonctionnel intégrant l’hôtellerie, l’habitat haut de gamme, les loisirs, le shopping, la plaisance, une marina de 130 anneaux avec un club nautique, une école de voile, une capitainerie, des commerces et des restaurants et un palais des congrès.

Ces diplomates représentaient l’Azerbaïdjan, Brésil, Brunei Darussalam, Cameroun, Chili, Chine, Côte d’Ivoire, USA, Finlande, Grèce, Inde, Indonésie, Malaisie, Mexique, Paraguay, République Domicaine, Thaïlande, Tunisie et Vietnam.

 

_____

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires