PARTAGER

Des éclaircissements importants ont été apportés par le patron du Bureau Central d’Investigation Judiciaire au lendemain du démantèlement dans plusieurs villes d’un très dangereux réseau terroriste, disposant d’un arsenal imposant au point que certains observateurs s’avancent à dire qu’il s’agit là de la plus importante opération menée contre les projets de « Daech » dans le royaume, puisque, une fois n’est pas coutume, c’est le patron de la sûreté national , en personne, Abdelatif Hammouchi, qui a conduit cette dernière opération à El Jadida, dans la nuit de vendredi à samedi. L’arsenal a tenu à préciser le chef de la lutte anti-terroriste, n’a pas été acheminé de l’étranger par les ports du nord du pays comme l’on pouvait le supposer, mais bel et bien à partir de l’Algérie et à travers ses frontières avec le royaume. Cette ravive les vieux souvenirs d’une éventuelle complicité de la hiérarchie militaire algérienne dans le soutien logistique aux terroristes pour des opérations de déstabilisation du royaume. sauf que dans le cas du réseau qui vient d’être démantelé ces dernières heures, il s’agit de membres patentés du groupe « Daech » dont le chef est considéré comme un émir pour le Maghreb. De là à évoquer l’existence d’une connexion dans cette région entre le groupe terroriste et les autorités algériennes, il y a un pas vite franchi. D’autres éléments et preuves devraient s’ajouter à ce dossier et étayer ces soupçons.

Commentaires