DES BAIGNEURS ALGÉRIENS IGNORENT LA FERMETURE DES FRONTIÈRES

DES BAIGNEURS ALGÉRIENS IGNORENT LA FERMETURE DES FRONTIÈRES

3681
0
PARTAGER

Curieux de savoir ce qui se passe de l’autre côté de leur frontières
fermées avec le Maroc, des baigneurs algériens qui ignorent cette
fermeture décidée par les autorités de leur pays, sont très nombreux à
se rendre à la nage à la plage de la ville balnéaire marocaine voisine
de Saidia. Ils sont pour la plupart des estivants venus de la plage
algérienne de Marsa Ben Mhidi située de l’autre côté de la frontière à
l’extrême nord-ouest de la wilaya de Tlemcen, bondée à pareille
époque.

Se dispensant des formalités de visas, ils viennent ainsi, l’espace
d’une journée, admirer les infrastructures de la station marocaine et
sa marina et partager quelques moments d’échanges avec leurs voisins
et frères marocains qu’on leur interdit de voir. En fin de journée,
ils repartent à la nage, comme ils étaient venus, chargés des
souvenirs de leur brève incursion et leur voyage gratuit en territoire
marocain, où leurs homologues marocains leurs ont réservé un accueil
chaleureux. Le plus étrange est que cet aller-retour s’effectue sous
les yeux des garde-frontières amusés par ce va et vient qui se déroule
chaque été sur fond d’un appel symbolique à la réouverture des
frontières entre les deux pays.

Commentaires