Des barbelés pour lutter contre l’immigration clandestine sur la frontière gréco-turque

Des barbelés pour lutter contre l’immigration clandestine sur la frontière gréco-turque

212
0
PARTAGER

La construction de la clôture commence avec quelques bons mois de retard. Le chantier, dont le coût est chiffré à près de 6 millions d’euros, prévoit sur plus de 10 km la construction d’une double rangée de barbelés de 2,5 m de haut, surmontée de caméras de surveillance.

En 2011, 55 000 migrants ont été arrêtés à la frontière terrestre gréco-turque. Georges Prevelakis, professeur de géopolitique à la Sorbonne : « Cette barrière qu’on commence à construire aujourd’hui est conçue comme un moyen pour arrêter ces flots. Evidemment on peut se poser des questions sur l’efficacité d’un dispositif de ce genre, mais je pense que c’est simple à comprendre : le besoin de contrôler ce point difficile à la frontière grecque qui est aussi une frontière européenne ».

Si la plupart des politiques sont favorables au projet de clôture, le Haut commissariat aux réfugiés des Nations unies et les organisations de défense des migrants redoutent que ce verrouillage ne rendent le passage encore plus dangereux pour les candidats à l’asile politique. Depuis le début de cette année, deux migrants sont morts et six autres ont été portés disparus à la frontière gréco-turque.

 

rfi.fr_______________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires