Des centaines de Tibétains bravent la police lors d’une veillée mortuaire

Des centaines de Tibétains bravent la police lors d’une veillée mortuaire

151
0
PARTAGER

C’est un véritable barrage humain qui entourait, ce dimanche 19 février au soir le monastère de Samdrup Norbu Ling. Les faits ont été confirmés par deux associations protibétaines –International Campaign for Tibet et Free Tibet- basées à l’étranger. Plus de 1 000 personnes se seraient rassemblées pour une veillée funèbre devant les portes du temple, un hommage rendu à l’un des jeunes bonzes qui s’était immolé dans la journée.

Il était en effet près de midi ce même jour lorsque le moine Nangdrol est arrivé à Dzamtang, l’un des districts de la préfecture d’Aba. Le jeune homme, 18 ans, aurait crié des slogans favorables au Dalaï Lama avant de se transformer en torche humaine. En un an, 22 moines selon les associations auraient ainsi tenté de s’immoler par le feu dans les montagnes du Sichuan, 13 d’entre eux seraient morts de leur blessures.

Les autorités chinoises ont ici demandé à ce que leur soit remis le corps de Nangrol : refus du monastère et refus des personnes rassemblées. Ces faits n’ont pas été confirmés ce lundi par Pékin. « Tout est normal sur place », a affirmé monsieur Huang, fonctionnaire du district de Dzamtang à l’Agence France-Presse. Un démenti désormais classique depuis le pas franchi dans la répression le 23 janvier dernier. Selon les Tibétains, l’armée chinoise aurait alors ouvert le feu sur une manifestation demandant plus de liberté religieuse.

rfi.fr_______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires