PARTAGER
Les chauffeurs de petits taxis de Casablanca sont-ils devenus des hors-la-loi pour faire face à la concurrence des véhicules de transport Uber qui sont parvenus en peu de temps à leur ravir une bonne part du marché grâce à la qualité de leur service ? Depuis la mise en service de ces derniers, les chauffeurs des petits taxis rouges de Casablanca leur mènent la vie dure en les agressant pendant leur service et et en les menaçant de mort.
Devant la passivité des autorités, ces chauffeurs constitués en bandes, mènent une chasse sans répit aux concurrents mais pas seulement.Deux journalistes de la chaîne satellitaire Télé Maroc, viennent d’en faire l’amère expérience en voulant faire un reportage sur la question au centre-ville, quand ils ont été brusquement pris à partie pendant le tournage, l’un d’entre eux ayant été littéralement battu à coups de bâton pour avoir voulu faire son métier. Pire encore, il aura été pris en photo ainsi que son collègue pour être distribué à tous les chauffeurs de Casablanca qui seront invités, selon les agresseurs à leur réserver le m^me traitement s’ils les trouvaient sur leur chemin, rappelant les criminels recherchés. Des méthodes de voyou devenues monnaie courante chez certains chauffeurs de taxi entrés dans le registre des agressions avec violence, du chantage et du racket.
Par Jalil Nouri

Commentaires