Des cours et des ateliers sur la diète méditerranéenne dans des centres...

Des cours et des ateliers sur la diète méditerranéenne dans des centres scolaires au Maroc

287
0
PARTAGER

Outre le Royaume, cette initiative visant à promouvoir les valeurs et bienfaits de la diète méditerranéenne auprès des jeunes élèves, sera mise en place également dans des centres éducatifs en Espagne, en Croatie et à Chypre, indique « Casa Mediterraneo », institution publique relevant du ministère espagnol des Affaires étrangères et de la Coopération.

Ce projet a fait l’objet d’une convention de coopération qui vient d’être signée à Madrid entre  » Casa Mediterraneo » et la Fondation Diète Méditerranéenne, précise la même source, dans un communiqué parvenu jeudi à la MAP.

Cet accord porte notamment sur la mise en place de projets de coopération entre les deux parties dans les domaines scientifique et technique liés à la diète méditerranéenne, ainsi que sur la promotion et l’établissement de relations de coopération avec d’autres institutions actives dans ce domaine dans l’espace méditerranéen.

Aux termes de cet accord, il a été décidé d’organiser une réunion d’experts dans ce domaine de différents pays méditerranéens, avant le congrès international sur la diète méditerranéenne prévu à Barcelone en 2012, fait savoir la même source.

L’objectif de cette convention est l’amélioration des habitudes alimentaires des enfants, en termes notamment de qualité et de coutumes saines, outre la promotion des avantages d’un style de vie combinant des ingrédients de l’agriculture locale et les formes de cuisine saine, a souligné la directrice générale de « Casa Mediterraneo », Yolanda Parrado, citée dans le communiqué.

Il s’agit également, a-t-elle ajouté, de contribuer à la diffusion d’un héritage culturel partagé par l’ensemble des peuples du bassin méditerranéen constitué d’éléments propres à ces sociétés, à leurs paysages, techniques d’agriculture, habitudes culinaires, saveurs et arômes.

Pour sa part, le vice-président de la Fondation Diète Méditerranéenne, Francisco Sensat, a relevé que cette diète  » fait partie de notre patrimoine cultuel, historique, social, territorial et environnemental », ajoutant qu’elle est étroitement liée au style de vie des peuples de la Méditerranée.

La diète méditerranéenne a été inscrite, en 2010, au patrimoine culturel immatériel de l’humanité à l’UNESCO. Le Maroc y est représenté par la ville mythique de Chefchaouen qui, avec ses consÂœurs Soria (Espagne), Coron (Grèce) et Cilento (Italie), avaient présenté une candidature commune pour l’inscription de cet « art de vivre » à ce patrimoine.

« La diète méditerranéenne se caractérise par un modèle nutritionnel demeuré constant dans le temps et l’espace et dont les principaux ingrédients sont l’huile d’olive, les céréales, les fruits et légumes frais ou séchés, une proportion limitée de poisson, produits laitiers et viande, et de nombreux condiments et épices « , avait souligné l’UNESCO. Mais la diète (du grec diaita ou mode de vie) méditerranéenne recouvre beaucoup plus que la seule nourriture, avait ajouté l’institution onusienne, relevant qu’elle favorise les contacts sociaux et les repas collectifs qui sont la clé de voûte des coutumes sociales et des événements festifs.

Commentaires