Manifestation des étudiants de l’ENCG de Tanger prévue lundi 17 février 2014

Manifestation des étudiants de l’ENCG de Tanger prévue lundi 17 février 2014

565
0
PARTAGER

 

Les étudiants de l’Ecole Nationale de Commerce et de Gestion à Tanger (ENCGT) sont mécontents. Au fait, le pourcentage de réussite au premier semestre n’a pas dépassé 7%. Un nombre très faible qui met en doute le vrai niveau des futurs décideurs.

Certains ENCGistes estiment que des professeurs ne corrigent pas les examens, mais ils préfèrent donner des notes aléatoires « pour ne pas se casser la tête » nous déclare Mohammed étudiant en S5. En effet, même les demandes de vérification des copies sont interdites. La chose, qui semble être un droit légitime à chaque étudiant.

« Nous sommes plus que déterminés à manifester jusqu’à trouver solutions aux abus et la négligence des nos professeurs.  L’intervention de Monsieur le ministre de l’enseignement supérieur s’impose » a déclaré une étudiante à notre journal.


Selon des sources du site « Tanjanews »

17 étudiants sur 240 ont pu valider leurs modules en troisième année. Alors que 10 étudiants sur 200 en quatrième année ont eu la moyenne.

Le cas de l’ENCGT n’est pas isolé. Car il suffit de voir les commentaires des étudiants sur les différents groupes de l’enseignement supérieur sur facebook pour s’apercevoir de la gravité de la situation.

Cernons le cas des universités où la relation professeur-étudiant est similaire, dans la majorité des cas, à la relation entre « l’homme et l’insecte ». De ce fait, rares sont les enseignants qui donnent la priorité aux besoins intellectuels des étudiants. Ils s’absentent sans aviser au préalable et usent de leur pouvoir « de tyrans ». Dans certaines universités, nous ne trouverons pas mieux que cette description pour qualifier la chose.

Le grand écrivain français Anatole Thibault semble avoir compris la situation de l’enseignement au Maroc au XXème siècle. Au fait, il donne de l’espoir aux étudiants marocains en écrivant cette citation « Alors, comme je n’étudiais rien, j’apprenais beaucoup. »

 

 

 

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

Actu-maroc.com ____________________________

Commentaires