Des efforts considérables pour la mise à niveau de l’enseignement des sciences...

Des efforts considérables pour la mise à niveau de l’enseignement des sciences (Universitaire)

138
0
PARTAGER

S’exprimant à l’ouverture, lundi à Marrakech, du 2-ème congrès méditerranéen d’herpétologie (branche de l’histoire naturelle qui traite des reptiles et des amphibiens), M. Miraoui a mis l’accent sur la nécessité d’accorder une attention particulière à la biologie dans la mesure où elle est au carrefour de toutes les sciences de la vie et est désormais facteur essentiel pour le développement du génie biologique.

La tenue de ce congrès de cinq jours au Maroc, à l’initiative du Laboratoire de biodiversité et dynamique des écosystèmes de la Faculté des Sciences Semlalia relevant de l’UCAM et en partenariat avec la Société marocaine d’herpétologie (SMH), revêt plusieurs significations, a-t-il dit, soulignant que le Maroc, fort conscient de l’importance de la biodiversité dans le développement durable, a mis en place une stratégie nationale visant la préservation de son patrimoine biologique.

La thématique choisie à ce forum scientifique qu’est « La conservation de l’herpétofaune méditerranéenne dans un environnement changeant » est sans nul doute d’une importance cruciale et devrait permettre aux chercheurs et aux gestionnaires impliqués dans des opérations de conservation des milieux naturels ou des espèces de présenter leurs travaux et leurs attentes et de promouvoir des collaborations en la matière, a-t-il ajouté.

M. Miraoui a, d’autre part, relevé que ce congrès, auquel prennent part quelque 140 chercheurs, scientifique, spécialistes et académiciens venus d’une trentaine de pays et qui s’insère dans le cadre de l’Année internationale de la biodiversité, devrait contribuer également à fournir des éléments tangibles pour insérer la conservation de l’herpétofaune des milieux méditerranéens dans la Stratégie globale de conservation de la biodiversité pour la période 2011-2020 .

Cette rencontre, qui connaît la participation de pays de la rive Sud de la Méditerranée et d’autres du continent africain, devrait aussi garantir les échanges et le rapprochement Sud-Sud, a-t-il fait observer.

Cette édition a pour objectif d’offrir une plateforme d’échange, de discussion et d’informations à tous les chercheurs et étudiants intéressés par les divers aspects de la valorisation de la biodiversité et du patrimoine naturel.

La diversité des sujets de recherche et de conservation sur les écosystèmes et la biodiversité méditerranéenne seront discutés lors de sept conférences plénières animées par d’éminents chercheurs marocains et étrangers.

__________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires