Des élus allemands surveillés par les renseignements généraux selon Der Spiegel

Des élus allemands surveillés par les renseignements généraux selon Der Spiegel

289
0
PARTAGER

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

La guerre froide ne serait-elle pas terminée ? On savait déjà qu’en Allemagne, les services de renseignements avaient un faible pour le Linkspartei, le parti né de la fusion entre les ex-communistes est-allemands et des déçus de la social-démocratie. Mais les dernières informations publiées par le magazine Der Spiegel révèlent une dimension plus importante du phénomène.

Plus d’un tiers des députés du parti élu au Bundestag sont ainsi dans le colimateur de l’office de protection de la constitution. Parmi eux des personnalités connues, membres de l’aile plutôt pragmatique du mouvement. La vice-présidente du parlement allemand figure sur cette liste. Le parti a dénoncé dimanche des « actions illégales ». Les écologistes ont évoqué des pratiques « plus que douteuses ».

D’après le Spiegel, les coûts pour le personnel chargé de cette observation s’élèvent à 400 000 euros contre 600 000 pour l’extrême-droite. Les renseignements généraux soulignent qu’il s’agit de mesures d’observation par exemple de la presse ou des discours des élus sans qu’une surveillance relevant de l’espionnage soit mise en place.

rfi.fr_______________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires