Des femmes entrepreneurs arabes en conclave à Paris pour la promotion de...

Des femmes entrepreneurs arabes en conclave à Paris pour la promotion de l’entreprenariat féminin

160
0
PARTAGER

Le Royaume est représenté à cette réunion par Latifa Echihabi, directrice de l’Agence nationale des petites et moyennes entreprises (ANPME), ainsi que par Saloua Karkri Belkeziz et Soraya Badraoui, respectivement fondatrice et présidente honoraire et présidente de l’Association des femmes chefs d’entreprises du Maroc (AFEM), et Malika Ben Mahi, présidente de l’Association marocaine pour la promotion de la femme rurale (AMPFR).

Au cours de cette conclave, des experts du développement de l’entreprenariat féminin et des politiques en faveur des PME, ainsi que des représentants des gouvernements et des chefs d’entreprise des économies MENA et OCDE, se penchent notamment sur les réponses gouvernementales et privées à la promotion de l’entreprenariat dans le contexte des révolutions arabes.

En effet, le contexte actuel constitue, pour les dirigeants politiques émergents, une opportunité pour renforcer les efforts entrepris pour le développement du secteur privé et octroyer aux nouveaux acteurs économiques, notamment les femmes et les jeunes, un rôle dans l’élaboration des politiques publiques.

Cependant, il y a un risque que les nouveaux dirigeants politiques remettent en cause les progrès réalisés en matière de libéralisation économique et de droit des femmes.

Prenant appui sur les précédentes réunions du « Forum des femmes entrepreneurs », qui ont notamment abordé les moyens d’améliorer l’accès au financement des entreprises dirigées par des femmes, la réunion porte son attention sur la façon dont les économies MENA peuvent avancer dans le développement du secteur privé par le biais de politiques et de services ciblés de soutien aux femmes entrepreneurs.

La rencontre, qui bénéficie de la présence des membres des groupes de travail nationaux des femmes entrepreneurs, devra ainsi examiner des problèmes pressants, tels que le rôle du plaidoyer politique dans le contexte politique actuel, et l’importance des services de soutien non financiers, pour la création et l’expansion des entreprises.

Les questions de l’avantage de mettre en place des mesures de soutien visant à améliorer l’accès des femmes à l’information et aux marchés, et l’état de la recherche et de la collecte de données dans la région MENA, ainsi que leur importance pour le développement de politiques éclairées, sont également au menu de la réunion.

Ces questions seront examinées à la lumière des conclusions des rapports préliminaires établis pour certaines économies MENA dans « l’inventaire des politiques, institutions et programmes soutenant l’entreprise des femmes dans la région MENA ».

Chaque rapport rassemble un large éventail de renseignements sur les soutiens existants pour les femmes entrepreneurs.

La rencontre est aussi l’occasion pour les représentants de l’OCDE et de la région MENA d’échanger leurs expériences et de discuter des leçons politiques respectives et des particularités des économies de la région dans le contexte actuel.

La session devrait permettre l’élaboration de recommandations visant à améliorer les politiques et les institutions de soutien aux femmes entrepreneurs, dans les économies de la région MENA.

Ces recommandations pourraient alimenter les travaux de l’initiative de l’OCDE sur l’égalité entre hommes et femmes en matière d’éducation, d’emploi et d’entrepreneuriat.

 

map__________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

 

 

 

Commentaires