PARTAGER
L’amour ne connait ni les âges ni les frontières, la chose est bien connue et elle vient de se vérifier une fois de plus, si besoin en était encore. Seul compte la force de la passion et l’ardeur de la flamme comme vient de nous le montrer un couple peu commun composé d’un réfugié irakien vivant à Casablanca au Maroc et une marocaine originaire de Rabat.
Les deux tourtereaux qui ne sont plus jeunes, viennent d’unir leurs destins après s’être fréquentés sans engagement pendant trente six ans d’affilée et vécu leur relation sans problèmes et dans une fidélité absolue qui a toujours étonné leurs proches.
L’homme, qui avait fui les exactions et les persécutions des milices de Saddam Hussein, avait trouvé refuge dans le royaume pour se consacrer à ses affaires, ignorant tout du Maroc et des marocains ainsi que de leur langue dialectale. C’est alors qu’il rencontre celle qui deviendra sa dulcinée et sa compagne ou plutôt fiancée qu’il ne quittera plus, mais qu’il ne pourra pas épouser en l’absence de papiers en règle, plus difficiles à acquérir dans le cas des réfugiés politiques. Il aura fallu que la loi soit améliorée et rendue plus souple ces deux dernières années pour que leur union devienne possible officiellement.
Une belle leçon d’amour et d’une patience extraordinaire qui a franchi tous les obstacles.
A défaut d’avoir des enfants vu leur âge et à qui, ils ne pourront pas raconter leur merveilleuse histoire, il n’en demeure pas moins qu’ils laissent en héritage un grand message d’amour pour les générations futures.
A.B.

Commentaires