DES JOURNALISTES ALGÉRIENS DÉCOUVRENT LES DURES RÉALITÉS DE LEUR PAYS A BRUXELLES

DES JOURNALISTES ALGÉRIENS DÉCOUVRENT LES DURES RÉALITÉS DE LEUR PAYS A BRUXELLES

464
0
PARTAGER

 

Le constat est plus clair: le partenaire européen dit ne disposer d’aucune visibilité sur ses échanges avec ce pays en raison de l’état de santé de son président qui donne l’impression de naviguer à vue et de ne pas avoir en main tous les leviers de l’état, restant ainsi dans le flou.

Pire encore, les craintes de l’UE vont jusqu’à envisager un scénario à la « libyenne » si jamais Bouteflika venait à disparaître du jour au lendemain. Aucune des réformes politiques et constitutionnelles annoncées ne sont venus desserrer l’étau autour des libertés fondamentales et engager le pays sur la voie de la démocratie, alors que le réélection avec un passage en force de l’actuel chef de l’état n’a fait qu’aggraver une situation de blocage bien installée dans les faits et les esprits. Les algériens ne croient pas en leurs institutions, ce qui ne présage rien de bon.

Le pessimisme de l’Union Européenne sur ses relations avec Alger concerne également le volet économique avec l’effondrement des prix du pétrole et l’incapacité algérienne à diversifier ses revenus en encourageant les investissements extérieurs, les IDE, en mettant un obstacle par l’obligation du principe du 48/51, faisant des algériens des actionnaires majoritaires dans tout projet d’investissement.

Bruxelles ne cache pas son mécontentement de voir prédominer un système de rente et de castes de privilégiés du système qui brise tout esprit d’initiative.

Les journalistes algériens de retour dans leur pays après avoir vécu ce qu’ils ont considéré comme une véritable humiliation ont consacré de larges extraits au constat établi par Bruxelles sur la situation catastrophique qui sévit dans leur pays en cachant au passage quelques vérités.

 

Par Jalil Nouri

Actu-maroc.com —————————-

 

Commentaires