Des journalistes arabes planchent sur les défis posés par les mouvements de...

Des journalistes arabes planchent sur les défis posés par les mouvements de changement dans la région MENA

161
0
PARTAGER

Cette rencontre de trois jours, organisée à l’initiative de la Fédération internationale des Journalistes (FIJ) et du Syndicat National de la presse marocaine (SNPM) et à laquelle participent plusieurs représentants de syndicats européens et d’Ong spécialisées, sera consacrée à la discussion d’un agenda de réforme du champ médiatique.

« On se doit d’aboutir à une feuille de route avec une nouvelle philosophie et revoir les priorités dans nos revendications et nos instruments de travail » a indiqué M. Younes Moujahid, président du SNPM à l’ouverture de ce forum.

Cette rencontre ordinaire se tient dans une conjoncture exceptionnelle dans la région où les journalistes doivent se repositionner pour occuper les places d’avant-garde pour la défense de la liberté et la démocratie, a-t-il encore soutenu.

Les médias sont une partie du mouvement démocratique, a-t-il noté, soulignant que la démocratie exige la transparence, le multipartisme, l’accès libre à l’information, l’absence de pression des lobbies et du capital et le rejet des monopoles.

Le président de la FIJ Jim Boumelha devait, entre autres, évoquer la place des TIC dans l’évolution du monde et le rôle joué par la Télévision et l’Internet, particulièrement les réseaux sociaux, dans les changements de régimes opérés en Egypte et en Tunisie.

Les TIC ont fait apparaître un nouveau travail journalistique, œuvre des citoyens, a-t-il noté, estimant qu’il s’agit-là d’un changement radical mais sans grands effets du fait que l’accès aux réseaux sociaux et à l’Internet en général reste limité notamment dans le monde arabe.

Il a également mis en garde contre la crédibilité et la véracité des informations véhiculées à travers la toile en l’absence de tout respect des règles de la déontologie.

Il a estimé, par ailleurs, que les médias arabes sont confrontés à de nouveaux défis notamment celui de regagner la confiance de l’opinion publique insistant également sur la garantie de la liberté d’expression, l’amélioration de la qualité du travail journalistique, le renforcement des liens de solidarité entre professionnels et l’élaboration d’un agenda impliquant les journalistes dans la réforme.

De son côté M. Jamal Eddine Naji, expert en médias, a mis l’accent sur la consolidation du professionnalisme des journalistes par la formation faisant remarquer au passage les liens étroits existants entre information et droits de l’homme.

Les médias sont le cœur de la liberté et de la démocratie a-t-il dit, rappelant que ces deux principes s’imposent à tous actuellement du fait notamment du dynamisme des sociétés civiles.

Les hommes de médias doivent s’impliquer dans ces mouvements par la défense quotidienne de l’Etat de droit, de l’exercice des libertés à tous les niveaux, de la séparation des pouvoirs et de l’indépendance de la justice, a-t-il poursuivi, indiquant que le journaliste est d’abord responsable devant la profession et le respect de la déontologie.

Plusieurs questions liées notamment à la réforme du champ médiatique, aux droits des journalistes et à l’éthique figurent au menu de cette rencontre, organisée avec le concours de la Fondation allemande Friederich Ebert.
_____

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires