PARTAGER

Ayant été refoulés d’Europe par le passé à maintes reprises, des marocains prêts à tout pour tenter leur chance d’une traversée concluante de la méditerranée ont trouvé une parade pour accéder à « l’Eldorado » européen. Le procédé a bien marché ce qui a encouragé bien d’autres à s’en inspirer, profitant d’une situation anarchique aux portes de l’Europe ces derniers mois, en raison d’un déversement jamais enregistré de migrants illégaux venus principalement de Syrie et d’Irak pour la plupart d’entre eux.

Le procédé est simple: ces candidats à l’émigration prennent le chemin de la Turquie et de la Grèce puis les pays des Balkans encore perméables, pour se faire passer pour des réfugiés fuyant la guerre, ce qui a permis à bon nombre d’entre eux d’obtenir l’asile politique en Allemagne et d’autres pays d’accueil, hospitaliers en cette période pour cette catégorie personnes. Reste à savoir si le robinet restera encore ouvert et surtout si le procédé restera infaillible. Pour l’instant, tout semble indiquer qu’elle le sera tant que l’afflux des vrais réfugiés restera massif faisant éviter les contrôles.

Les premier marocains à avoir risqué leur vie au cours des traversées sont parvenus à leur objectif . Originaires de la ville de Safi, ils ont été rejoints par des centaines de jeunes de la région inspirés par leur tentative réussie d’émigrer en Europe sans avoir à débourser à des passeurs et des réseaux de traite d’êtres humains.

Par Jalil Nouri

Commentaires