PARTAGER

Plusieurs milliers de personnes ont défilé mardi à Londres contre le projet du Premier ministre conservateur David Cameron de mener des frappes en Syrie contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI), à la veille d’un vote attendu du Parlement sur le sujet. La manifestation s’est déroulée en fin d’après-midi près du Parlement de Westminster, en plein coeur de la capitale britannique, puis aux abords des sièges des partis conservateur et travailliste, ont constaté des journalistes de l’Agence France-Presse.

« Non aux bombardements en Syrie » ou « David Cameron, honte à toi! », scandaient les participants, brandissant des pancartes « Arrêtez la guerre ». « Quand nous bombardons les habitants d’un pays, nous ne sommes pas plus en sécurité, nous le sommes moins », a estimé Salma Yaqoob, une responsable de l’organisation pacifiste Stop the War. « La seule manière d’arrêter l’Etat islamique, c’est de couper leur financement, et d’empêcher qu’ils aient des armes », a déclaré une autre manifestante, Jenny Eyles.

Samedi, environ 5 000 personnes avaient déjà manifesté à Londres contre le projet de David Cameron. Alors que les forces britanniques mènent déjà des raids aériens en Irak contre l’EI, le Parlement débattra mercredi d’une extension de ces opérations à la Syrie. David Cameron a décidé d’organiser ce vote une fois sûr de disposer d’une majorité suffisante en faveur d’une telle intervention.

Commentaires