PARTAGER

Le monde arabo-musulman et la planète entière assiste impassible et indifférent à un génocide en Birmanie comme le monde a connu dans les pires heures de l’histoire.

Depuis plusieurs semaines, les réseaux sociaux se sont emparés photos et documents à l’appui, des atrocités qui se déroulent à la frontière de ce pays avec le Bangladesh  où des membres de la minorité musulmane sont chassés et sauvagement agressés et tués  par l’armée Birmane dans ce qui s’apparente à une guerre de purification ethnique, la Birmanie étant un pays Bouddhiste majoritairement. Cette communauté martyrisée appelée  » Rohingyas » vit ainsi un exode forcé encouragé brutalement par des assassinats groupés et des cadavres brûlés et jetés dans des charniers  alors que la communautés internationale garde un silence coupable, y compris malheureusement dans le monde  arabo-musulman  dont le Maroc qui n’a encore pas pris position sur ce drame.

De tous les pays musulmans seul la Turquie a pris l’initiative par le biais de son président Erdogan qui a envoyé son chef de diplomatie sur place et demander à la première ministre de Birmanie, l’ancienne militante de droit de l’Homme et prix Nobel de la paix, Aung San Suu Kyi, des explications et les moyens pour mettre fin à cette stratégie inhumaine. Mais en vain, car le gouvernement birman et son armée barbare estiment que cette communauté est étrangère et qu’elle n’a droit à aucune reconnaissance de la part de leur l’état raison pour laquelle ils se permettent de tuer et brûler des dizaines de milliers de personnes, femmes, enfants et vieillards pour les pousser à aller remplir, en apatrides les camps des réfugiés chez les voisins du Bangladesh où l’ONU vole au secours des rescapés revenus d’un enfer et aux témoignages insoutenables sur leur vécu.

La presse occidentale qui se mobilise généralement pour des causes mineures n’a toujours pas pris la peine d’évoquer ce drame et sensibiliser l’opinion internationale malgré les scènes d’horreur qui se déroulent dans cette région du monde où toute une population musulmane tombe aveuglement sous les balles d’une armée déchaînée et barbare dans cette guerre d’éradication de l’islam.

 

 

Commentaires