Des milliers d’habitants fuient les inondations en Australie

Des milliers d’habitants fuient les inondations en Australie

306
0
PARTAGER

Le premier ministre de l’Etat du Queensland, Anna Bligh, a averti que la crise pourrait durer plusieurs jours voire plusieurs semaines, alors que des centaines d’habitants ont déjà trouvé refuge dans des centres de secours.
« C’est un désastre d’une ampleur sans précédent », a-t-elle déclaré à la presse.
« La situation est très difficile pour beaucoup de gens qui ont dû quitter leur maison et cela pourrait durer », a-t-elle ajouté.

Les pluies torrentielles qui se sont abattues sur cette région agricole et minière à proximité de la capitale du Queensland, Brisbane, proviennent du cyclone Tasha, qui a traversé la zone la semaine dernière.
Près de 80% de la localité de Emerald pourrait se retrouver sous les eaux après que la rivière située à proximité a atteint un niveau record.
La commune de Bundaberg, célèbre pour son rhum et ses champs de cannes à sucre, est coupée en deux par les flots.
La police a indiqué que le corps d’un homme de 50 ans, qui se serait noyé, a été repêché dans une rivière près de la ville de Cairns.

Jusqu’à présent, plus de 1.000 habitants ont été évacués d’une dizaine de villages, isolés par les eaux, grâce à des hélicoptères de l’armée.
Des centaines d’habitations risquent de se retrouver dans la même situation, compte tenu de la montée inexorable du niveau des rivières.

Mme Bligh a estimé le coût de ces inondations à plusieurs milliards de dollars australiens, tout en soulignant que le montant exact de la facture ne pourrait être arrêté avant la décrue, prévue d’ici une dizaine de jours.

Le géant minier Rio Tinto a déclaré « la force majeure » dans quatre mines de charbon, tandis que des cultures de coton et de canne à sucres sont englouties sous les eaux.

L’état de catastrophe naturel a été déclaré dans de nombreuses régions du Queensland.
Les autorités ont en outre averti qu’en raison de ces inondations, des requins taureaux, mais également des crocodiles pourraient avoir été emportés en dehors de leur habitat traditionnel et avoir rejoint des zones de baignade ou de surf, a rapporté le journal Brisbane’s Courier-Mail.

Des voies de chemin de fer et des routes ont également été endommagées tandis que l’aéroport de Rockhampton, à 650 km au nord de Brisbane, est menacé de fermeture.

AFP

Commentaires