PARTAGER

A force de constater le degré de professionnalisme dans l’organisation des manifestations interminables dans la ville d’Al Hoceima et les localités avoisinantes ainsi que la violence utilisée contre les forces de l’ordre, les autorités de la région du Rif ont fini par se douter que ces mouvements de contestation n’avaient rien de spontané et qu’elles étaient bel et bien commanditées et orientées par des parties se trouvant à l’étranger.

Le mode opératoire de ces manifestations, les moyens matériels et humains importants mis en œuvre, la mise en scène et le contenu des slogans ont mis la puce à l’oreille aux autorités qui, suite à des recoupements, se sont trouvés face à une évidence, à savoir que des indépendantistes originaires du Rif et installés en Europe, notamment dans les pays du Bénélux, ont trouvé auprès de quelques meneurs, des relais influents et efficaces pour maintenir la tension dans la région en échange de fortes sommes d’argent et d’y créer des émeutes sans laisser de répit aux forces de l’ordre tout en les incitant à refuser tout dialogue et tout compromis avec les hauts responsables du ministère de l’intérieur venus de Rabat, en vue de faciliter et ouvrir la voie à la création d’un séparatisme rifain à l’image de celui existant dans les provinces sahariennes avec les résultats que l’on sait.

Si cet abcès n’est pas crevé dans les plus brefs délais, l’on voit mal comment le pays pourrait endurer un tel coup porté à son unité et sa cohésion.

Par Jalil Nouri

Commentaires