Des pays occidentaux disent vouloir augmenter leur aide financière à l’opposition non...

Des pays occidentaux disent vouloir augmenter leur aide financière à l’opposition non armée en Syrie

267
0
PARTAGER

Le ministre des Affaires étrangères britannique William Hague l’a annoncé jeudi 30 mars : la Grande-Bretagne accordera 500 000 livres sterling de plus à l’opposition non armée en Syrie, en plus du demi-million qu’il a avait déjà promis.

Selon lui, cet argent devrait aider les groupes d’opposition et de la société civile à documenter les violations et les aider à construire un futur démocratique pour la Syrie. Pour Salam Kawakibi, directeur par intérim du centre de recherche « Initiative arabe de réforme », ce ne sont là encore que des annonces. Mais les besoins sont multiples.

« Même quand on parle de l’aide non militaire, on reste dans les discours, explique Salam Kawakibi. Par contre, il s’agit à mon avis de l’aide plutôt humanitaire, de matériel de communication. Ce que beaucoup de jeunes des coordinations demandent depuis bientôt un an, c’est de les aider à mieux couvrir les événements, diffuser les images, avoir accès à internet sans passer par les réseaux locaux. Les moyens qu’ils utilisent, c’est surtout de provenance d’hommes d’affaires syriens, que ce soit à l’intérieur ou que ce soit dans la diaspora ».

La France avait aussi annoncé début mars qu’elle augmentait de 1 à 2 millions d’euros son aide financière à l’opposition non armée. Il s’agirait essentiellement d’aide humanitaire, de matériel médical. La question de l’aide aux groupes d’opposition devrait d’ailleurs être évoquée lors de la réunion des « Amis de la Syrie » ce dimanche à Istanbul.

Le 30 mars restera comme un nouveau vendredi noir en Syrie. Le régime a mené une série d’opérations militaires contre les villes de l’opposition. Après la prière, des quartiers de Homs ont été bombardés et des maisons incendiées dans la ville d’Idleb.

 

 

rfi.fr__________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires