PARTAGER
La ville de Mohammedia est vite sortie de sa torpeur estivale d’une fin de mois d’août pour être ébranlée par une affaire de mœurs qui promet des rebondissements et des révélations spectaculaires.
Tout a commencé par la disparition d’une jeune fille du foyer familial pendant deux bons mois sans donner de ses nouvelles jusqu’à son retour. Ces nouvelles et les raisons de cette disparition ne seront pas bonnes pour la famille qui apprend de sa propre bouche, qu’elle avait été entraînée dans un réseau de prostitution pour servir d’appât à des clients et s’offrir à leur appétit.
Mais ces clients qui avaient pour habitude de se rendre dans un salon de massage de Mohammedia puisqu’ils étaient plus que des clients ordinaires, du fait que certains d’entre eux étaient des personnalités des hautes sphères de la capitale et qu’ils avaient des penchants pour les pratiques sadomasochistes.
En découvrant les attirails sur les lieux et en visionnant les vidéos des caméras de surveillance, les enquêteurs n’en ont pas cru leurs yeux de voir qu’un tel lieu de débauche pouvait exister sur le territoire national et que de si grandes personnalités pouvaient venir donner libre cours à leur vice au milieu de mineures et d’homosexuels engagée par une propriétaire du salon d’esthétique et de massage qui cachait des séances de jeux pervers. L’enquête suit son cours et promet des révélations fracassantes en évitant d’ébruiter les noms des VIP pour les besoins des investigations. Une liste qui dit-on déjà, fait trembler plusieurs milieux honorables à Rabat

Commentaires