PARTAGER

 » Une Marque touristique Maroc de plus en plus forte et des perspectives favorables pour 2017 « 

 Le 19 décembre 2016, l’Office National Marocain du Tourisme et la Confédération Nationale du Tourisme ont organisé un point de presse afin de présenter le bilan annuel de l’industrie touristique et les perspectives de développement du secteur au cours de la prochaine année. Cette rencontre a été présidée par Abderrafie Zouiten, directeur général de l’ONMT et Abdellatif Kabbaj, président et de la CNT et a connu la participation des présidents des CRT régionaux.

En 2016, malgré une conjoncture internationale très difficile, la destination Maroc a pu tirer son épingle du jeu grâce à la confiance des opérateurs mondiaux et au renforcement de l’image de marque du Maroc, forte de plusieurs éléments différentiateurs. En effet, suite à de multiples actions entreprises par l’ONMT et une communication axée sur le digital, l’image touristique du Maroc a été positivement renforcée.

L’année a ainsi été très riche en consécrations pour la Marque touristique Maroc.

Plus qu’une résilience, la destination Maroc a connu un bon comportement en 2016 malgré un environnement international très défavorable.
Les recettes en devises liées à l’activité touristique occupent la première place avec 59,4 Milliards de dirhams à fin novembre 2016 soit une hausse de + 4,1% apportant une contribution appréciable aux réserves en devises.
Le marché chinois enregistre une forte croissance, il a été multiplié par 5 depuis la levée du visa; le marché russe, une hausse de plus de 300%.
Une mobilisation et un rassemblement des professionnels du tourisme et de l’ONMT autour de la Marque Tourisme Maroc et des perspectives 2017 qui s’annoncent favorables.
▪ Parmi les opérations qui ont connu un grand succès figure la série de mini-reportages diffusée en prime time sur la chaîne M6 entre le 03 octobre au 11 décembre. Cette campagne a donné la parole à des français natifs du Maroc, ou ayant fait le choix de s’y installer, qui ont raconté avec beaucoup d’émotion leur enfance au Maroc, leur vécu et les liens affectifs qui les unissent avec notre pays.
▪ Marrakech a été considérée parmi les meilleures destinations Street Food selon CNN en 2016, la septième destination à visiter en 2017 selon National Geographic et la troisième destination à découvrir selon Trip Advisor.
▪ Le Maroc reste la destination favorite des français selon l’Etude Ipsos 2016 commandée par le comparateur de prix Kayak.
Quant aux diverses participations du Royaume aux événements mondiaux, le Maroc a remporté le prix du “Stand Display Award”, obtenu lors du Salon MITT 2016. Enfin, l’ONMT a été plébiscité le 22 mars 2016 à Londres à l’occasion de la cérémonie annuelle de remises des trophées «Transform Awards Europe 2016», récompensant les campagnes les plus innovantes de l’année  à travers l’Europe.
En termes de performance, les recettes touristiques en devises ont atteint un pic historique avec une hausse de + 4,1% pour atteindre 59,4 Milliards de dirhams à fin novembre 2016; avec cet accomplissement, le secteur se hisse au rang du premier secteur contributeur de devises de l’économie nationale.
Pour les arrivées, celles-ci devraient finir en évolution positive, +1,5% malgré un environnement international très défavorable; ce résultat est le fruit de la stratégie de diversification sur d’autres marchés à l’instar de la Chine et de la Russie.
Concernant le marché russe, une progression de 300% des arrivées a été enregistrée à fin novembre sur Agadir suite au lancement d’un dispositif promotionnel ambitieux.
Les arrivées  ont été multipliés par 5 en provenance de Chine depuis la décision de suppression du visa.

Des perspectives 2017 prometteuses…

 Pour 2017, les perspectives s’annoncent de manière favorable. De nombreuses actions sont programmées pour accompagner ce trend. L’ONMT compte tout d’abord continuer et renforcer sa communication digitale.

Sur le plan du digital, l’année 2017 sera  marquée notamment  par:

–  la mise on line du nouveau portail visitmorocco.com en 11 langues comme site d’immersion, d’inspiration et de réassurance.

– La consolidation  de la stratégie de présence de la destination sur les réseaux sociaux avec une politique de veille pour une meilleure gestion de la e-réputation avec les suggestions des bloggeurs et des influenceurs.

– Le   développement de contenus adaptés au digital, ludiques et professionnels dans  le but de présenter les différentes destinations en virtual reality VR 360 .
L’ONMT continuera également sa politique pour renforcer l’accessibilité aérienne des différentes régions du Royaume à des prix attractifs.
En effet, l’image de notre pays étant bonne, les aspects sécuritaires maîtrisées, la capacité aérienne demeure un élément vital pour convertir cette image en flux d’arrivées.
Des régions demeurent nettement insuffisamment desservies alors que les investissements réalisés sont très importants comme le Nord du Maroc, Agadir, Saïdia, Marrakech, Fès, le Sud pour ne citer que ces exemples.
Pour cette raison l’ONMT a oeuvré pour l’installation de bases aériennes dans ces régions; l’office a fini par avoir gain de cause, celles ci seront opérationnelles à partir d’Avril 2017 à Fès et Agadir et le seront par la suite pour les autres villes.
La confiance d’autres opérateurs aériens avec le lancement de plus de 50 nouvelles dessertes aériennes, le retour de Air France sur la route Paris-Marrakech, de vols de la compagnie WizzAir sur le Varsovie-Agadir, pour ne citer que ces exemples sont des leviers positifs.
L’ONMT et la CNT œuvreront ensemble sur les prochaines années au développement du tourisme chez l’habitant en zone rurale et dans les régions reculées.
De surcroit, le projet d’organisation d’un salon de tourisme africain au Maroc, reflet de son partenariat avec les pays africains donnera sans aucun doute un essor au tourisme intra-africain.
Pour toutes ces actions, l’ONMT et l’ensemble des opérateurs du secteur à travers la CNT sont conscients qu’une mobilisation générale est indispensable pour mener tous ces projets à bien et pour que l’année 2017 tienne toutes ces promesses.
En conclusion,  une Marque touristique Maroc de plus en plus forte et des perspectives favorables pour 2017 sont les enseignements à tirer de cette rencontre malgré le peu  d’ engagement du dernier gouvernement pour le développement du tourisme,  malgré le déficit diplomatique de notre pays en termes d’image et de lobbiying et malgré toutes les contraintes internes qui plombent ce secteur nonobstant la conjoncture internationale et la rude concurrence qui sévit.

Hafid Fassi Fihri

Commentaires