PARTAGER
Le spectacle ressemblerait pour peu aux scènes de violence entre gangs dans les quartiers chauds new-yorkais du temps où seule la loi de la violence parlait.
Ces derniers jours, les habitués de la corniche et d’Ain Diab ont été surpris de voir débarquer deux bandes rivales armées venues régler leurs comptes au milieu du public créant une grande panique et une immense frayeur en s’affrontant au milieu de terrasses de café dévastées à coups de sabres et de longs couteaux acérés.
Selon les premiers éléments de l’enquête, il ne s’agirait pas de bandes de hooligans rivales désireuses d’en découdre en profitant de la vue sur la mer, mais bel et bien de nouveaux gangs dangereux qui cherchent à s’imposer en terrorisant la population avant de passer aux vols de biens et de personnes en ayant recours à la violence physique et aux agressions.
Elles seraient ainsi trois bandes à opèrer de manière similaire dans le grand Casablanca comme si elles s’étaient partagé le territoire, l’une en ancienne médina et au centre-ville, l’autre au Derb Soltane et le Hay Mohammadi et une troisième au Hay Hassani et la côte casablncaise.
Rien de bon en perspective pour la sécurité des habitants de la grande métropole.

Commentaires