Des responsables japonais visitent les îles Senkaku, disputées à la Chine

Des responsables japonais visitent les îles Senkaku, disputées à la Chine

330
0
PARTAGER

Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charle

Ces quatre hommes politiques japonais sont membres de l’assemblée municipale d’une petite île, Ishigaki au sud d’Okinawa, la plus proche des îles inhabitées de l’archipel Senkaku.

Le mois dernier, le Premier ministre japonais Yoshihiko Noda s’est rendu à Pékin et a dit aux dirigeants chinois que le Japon souhaitait exploiter avec la Chine les fonds marins des îles Senkaku, riches en hydrocarbures.

La droite nationaliste japonaise, dont se réclament ces quatre hommes politiques qui ont débarqué sur les îles Senkaku ce 3 janvier 2012, estime que ces îles appartiennent au Japon depuis 1895 et qu’il y a aucune raison pour que leurs eaux poissonneuses et leur gaz soient partagés avec la Chine.

Le problème est que ces îles sont une source de tensions militaires dangereuses entre le Japon et la Chine. En septembre 2010, l’arrestation, près des îles Senkaku du capitaine d’un chalutier chinois avait soulevé un mouvement de protestation antijaponaise en Chine alors que Pékin envoyait au large des îles une flottille de bateaux de guerre. La capture du chalutier chinois par les gardes-côtes japonais avait été perçue comme un renversement de la politique japonaise vis-à-vis de la Chine.

 

 

rfi.fr_______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires