Des soldats tchadiens à Kidal le 7 février 2013

Des soldats tchadiens à Kidal le 7 février 2013

364
0
PARTAGER

A Tessalit, la première mission de l’opération Serval vise à réaménager la piste de l’aérodrome. Un important dispositif a été déployé pour assurer la sécurité des éléments du génie.
Des chars AMX 10 RC, mais aussi des Caesar, ces longs camions équipés de canons de 155 millimètres qui peuvent tirer sur plusieurs dizaines de kilomètres. Ils entourent l’aérodrome. Des effectifs tchadiens sont également en cours de déploiement à Tessalit pour épauler l’armée française.
La remise en état de la piste est jugée prioritaire pour pouvoir ravitailler et soutenir les soldats français en nombre dans cette localité. Il faut en effet parcourir près de 200 kilomètres pour gagner Tessalit à partir de Kidal.
D’ailleurs, l’armée française n’est pas peu fière d’avoir pu sécuriser cet aérodrome non loin de la frontière avec l’Algérie, et à 1 700 kilomètres de Bamako. « Une performance logistique et militaire que nous avons réalisé grâce aux militaires maliens qui étaient en éclaireurs », souligne le lieutenant colonel Emmanuel Dosseur.
Le conseiller en communication de l’opération Serval insiste aussi sur la portée symbolique de la sécurisation de Tessalit dans l’effort visant à restaurer l’intégrité territoriale du Mali.

 

Commentaires